Forex : Agenda économique de la semaine du 20 au 24 mai

(ProfesseurForex.com) – Peu de statistiques influentes seront publiées cette semaine, mais notons les ventes au détail aux États-Unis et le conseil Européen qui pourrait être l’occasion de parler croissance puisque les ministres des finances ont apparemment trouvé un terrain d’entente pour desserrer l’étau de l’austérité.

Lundi 20 mai

UK – Inflation (avril) : L’inflation a été stable ces derniers mois et devrait rester en progression de 2.8 % en glissement mensuel. Soit relativement supérieur à l’objectif de 2 % de la banque d’Angleterre.

Mardi 21 mai

Japon – Politique monétaire : La BoJ communique le taux directeur, qui restera inchangé et proche de zéro, sans surprise aucune.

Mercredi 22 mai

Japon – Balance commerciale (avril) : Les données de la première moitié d’avril montrent une forte hausse de la valeur des exportations, en partie en raison de la faiblesse du yen, et une décélération des importations. Le déficit commercial (csv) pourrait avoir diminué à JPY 730 milliards.

UE – Conseil Européen des chefs d’état. Au programme très certainement la croissance, l’Union bancaire et la Syrie, dont rien n’a filtré lors du dernier G7..

Jeudi 23 mai

UK – PIB (T1) : L’économie de la grande Bretagne a progressé de 0.3 % au premier trimestre (et de 0.6 % y/y) selon les premières estimations. Le consensus table sur un maintien de cette croissance de 0.3 %

UE – Indice PMI : En avril, l’indice composite d’activité avait légèrement progressé, à 46,9. En hausse dans la périphérie, l’indice s’était détérioré dans le noyau dur de la zone. En mai, il a pu progresser quelque peu, tout en restant en zone de contraction.

Vendredi 24 mai

France – Climat des affaires (mai) : Le moral devrait rester bas, bien en-dessous de la moyenne historique mais pourrait légèrement remonter après la vive chute du mois d’avril, notamment en réaction aux mauvais indices PMI annonciateur de contraction du PIB.

Allemagne – PIB (T1) : La croissance du PIB était de 0,1% t/t au T1, après -0,7% au T4. La publication du détail des composantes de la demande devrait confirmer que la progression de la consommation privée a été le principal facteur derrière la modeste hausse du PIB. Les carnets de commandes laissent entrevoir un « bon » deuxième trimestre, avec une croissance légèrement supérieur à celle du T1 d’après le gouvernement Allemand.

USA – Commande de biens durables (avril) : Les dépenses militaires et l’aviation civile vont probablement une nouvelle fois peser sur la statistique. Hors ces composantes, les biens d’équipement pourraient néanmoins avoir progressé par effet de correction après la forte chute du mois de mars (-5.6 %).

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.