Forex – EUR/USD : L’euro rebondit suite à des propos de la BCE et grâce à un contexte favorable, sans pour autant retrouver un profil de fond haussier sur le forex

(ProfesseurForex.com) – Après avoir consolidé les pertes consécutives à la conférence de presse de la BCE la nuit dernière en séance asiatique, la paire EUR/USD commençait à rebondir ce matin avant même l’ouverture des marchés européens, et a pour l’instant réussit à marquer un sommet à 1,3136 sur le forex.

La monnaie unique a en effet profité de propos de Ewald Nowotny, président de la Banque Centrale Autrichienne et à ce titre membre du conseil des gouverneurs de la BCE, qui a estimé que les propos tenus par Mario Draghi hier au sujet de la possibilité d’un taux de dépôt négatif ont été sur-interprétés.

On rappellera en effet que ce n’est pas la baisse du taux directeur qui a fait chuter l’EUR/USD hier, mais l’évocation d’un possible taux de dépôt négatif, un autre outil de politique monétaire. Le taux de dépôt est le taux auquel les banques peuvent placer des fonds auprès de la BCE, et si il passait dans le négatif, cela leur coûterait de l’argent de laisser leurs liquidités dormir dans les caisses de la BCE au lieu d’accorder des prêts aux entreprises et aux particuliers.

Ce serait donc une manière d’améliorer la « transmission de la politique monétaire à l’économie réelle ». Pour faire simple, quand la BCE abaisse son taux directeur, elle abaisse le coût des emprunts que les banques effectuent auprès d’elle, dans l’espoir de voir ces fonds resurgir dans l’économie réelle, mais jusqu’à présent ce n’est que très peu le cas, et un taux de dépôt négatif pourrait changer la donne.

Quoi qu’il en soit, c’est cette perspective d’un assouplissement monétaire inédit (aucune grande banque centrale ne pratique actuellement de taux de dépôt négatif) qui avait fait ploger EUR/USD sur le forex hier, et c’est la frein mis aux spéculation à ce sujet par Nowotny ce matin qui a aidé l’euro à remonter.

On peut aussi noter que les taux à 10 ans italiens et espagnols baissaient fortement aujourd’hui, avec notamment le taux espagnol qui passait sous les 4% pour la première fois depuis octobre 2010.

Enfin, l’orientation haussière des marchés boursiers européens aujourd’hui a sans doute aussi joué un rôle dans la bonne tenue de la monnaie européenne.

D’un point de vue graphique, la remise en question de la tendance haussière que l’on pouvait affirmer après la chute d’hier est donc elle même remise en question, sans pour autant que la paire EUR/USD renoue avec un profil haussier.

On peut d’ailleurs noter que d’importantes barrières se trouvent sur le chemin d’une poursuite du rebond, avec notamment la MM100h, qui se situe actuellement au niveau de la résistance des 1,3130. Au dessus de cette barrière se trouvent d’autres résistances, notamment sur les 1,3150, 1,3185, 1,32 et 1,3240-50.

A la baisse, les premiers supports se situent sur les 1,3100, 1,3075, 1,3060, 1,3040, 1,3025, 1,30, puis 1,2970.

Au niveau du calendrier économique, trois statistiques américaines importantes seront surveillées par les traders forex cet après-midi, avec surtout le rapport mensuel NFP sur le chômage (taux de chômage et créations de postes du mois d’avril, avec des chiffres qui devraient se révéler décevants si l’on se base sur le rapport ADP publié plus tôt cette semaine. A 16h on attendra ensuite les commandes de fabrication, et l’ISM des services.

Actuellement, la paire EUR/USD évolue autour de 1,3100 sur le marché des changes.

Graphique 15M


Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.