France – BdF : Résumé de la présentation du rapport annuel de la BdF de Chritian Noyer

(ProfesseurForex.com) – Christian Noyer, le gouverneur de la banque de France a présenté aujourd’hui le rapport annuel de l’institution dans lequel nous trouvons de nombreux conseils pour le gouvernement.

Le gouverneur insiste sur la compétitivité (qui se dégrade fortement selon le gouverneur), sans laquelle il n’y aura pas de croissance, comme cela a été le cas au cours des deux dernières années alors que la dette est revenu au niveau de 1945…

Pour améliorer la compétitivité et réduire le déficit, le gouverneur juge indispensable de revenir sur les règles d’indexation à l’inflation de l’ensemble des régimes de prestations sociales (Les retraites ne sont plus indexées à l’inflation en Italie depuis un an).

Pour le reste, voyez le résumé ci-dessous :

-Retraites : Il semble indispensable de revenir sur l’indexation des prestations de l’ensemble des régimes à l’inflation

-Retraites : Un nouvel allongement de la durée de cotisation ou un relèvement de l’âge minimum de départ paraissent inéluctables

-Il faut retrouver un équilibre des dépenses sociales qui représentent près de 30% du PIB

-Il faut infléchir l’évolution de la masse salariale dans la fonction publique

-La politique de l’assurance-chômage doit être réformée: elle n’est pas assez incitative et son déficit se creuse rapidement

-Atteindre des objectifs affichés nécessite à présent de concentrer les efforts sur la dépense publique

-Sans amélioration de la compétitivité, l’emploi et la croissance ne repartiront pas

-L’environnement économique international reste incertain

-La compétitivité se dégrade fortement

-La dette publique se situe au niveau le plus élevé depuis 1945

-La croissance est proche de 0 depuis près de deux ans

-Le pacte de compétitivité et l’entrée en vigueur du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi sont un 1er pas essentiel

-Tout relèvement des cotisations sociales à la charge de l’entreprise aggraverait une compétitivité-coût déjà insuffisante

-Les organismes d’assurance se préparent à appliquer de nouvelles normes, dans un environnement de taux d’intérêt durablement bas

-Le système bancaire et financier français est en pleine évolution

-Les banques engagent des réformes considérables pour se conformer aux nouvelles normes de solvabilité et de liquidité

-Pas de difficultés particulières dans le financement des entreprises

-Pour les PME, les demandes de crédits à l’investissement restent largement satisfaites et les taux globalement très bas

-La définition des paramètres d’une taxe sur les transactions financières sera cruciale pour éviter des effets contre-productifs

-L’évolution positive en zone euro doit beaucoup à l’action de l’Eurosystème

-La segmentation des marchés de capitaux au sein de la zone euro s’est fortement réduite

-L’union bancaire renforcera l’union monétaire et permettra de rompre le cercle vicieux entre risques bancaires et souverains’

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.