L’avis des banques – EUR/USD : Il est encore trop tôt pour vendre la paire selon Barclays. Les 3 facteurs clés à surveiller pour bien se positionner.

(ProfesseurForex.com) – Selon Barclays, malgré l’incertitude que les élections italiennes en Février, le renflouement de Chypre en Mars et le dérapage fiscale portugais de plus en plus important en Avril, l’euro reste remarquablement stable.

« Nous pensons que deux facteurs sont responsables de cette robustesse. Premièrement, le risque de fragmentation des marchés suite à l’annonce du programme OMT s’est estompé. Deuxièmement, la politique monétaire de la BCE reste rigoureuse et il y a peu de chances que cela change. Alors que la dernière conférence de presse de la Banque Centrale Européenne a soulevé la possibilité d’un taux négatif de rémunération des dépôts, nous estimons que la barre est, à juste titre, haut placée et requérait une dépréciation supplémentaire conséquente. »

Cependant, les données cycliques hors Zone Euro sous-entendent que cette robustesse de la paire sera probablement de courte durée, plafonnant de facto la paire.

La banque estime que ces facteurs vont dans des directions différentes. Le cours de l’EUR/USD va probablement être dans un canal horizontal et sujet à des variations. En revanche, 3 facteurs ont le potentiel de fournir une tendance à l’EUR/USD :

1) : Les effets des mesures prises par la BoJ

« La réaction réflexe du marché a été positive pour l’euro, mais nous tenons à avenir les investisseurs à ne pas tenter le diable. Le QE de la BoJ a été particulièrement bien accueilli par la périphérie de la Zone Euro, comme peuvent en témoigner les rallyes sur les taux obligataires à 10 ans espagnols et italiens, et également français. Une fragmentation plus faible est sans aucun doute positive pour l’euro. De plus, les mesures de la BoJ poussent la BCE à ne pas faire usage de méthodes agressives, ce qui soutient également l’euro. »

2) : Le nouveau gouvernement de coalition italien et ses effets sur l’austérité en Zone Euro

« Si le nouveau gouvernement arrive à mener la charge contre l’austérité en Zone Euro, ceci incluant le déblocage de l’union bancaire, l’euro devrait être sujet à un rally. Nous nous attendons à ce que les progrès soient lents  à ce sujet, et c’est une des raisons pour lesquelles nous maintenons notre opinion vendeuse sur l’EUR/USD, ce facteur pouvant tout de même nous faire prendre un revirement à 180° si cela se produisait. »

3) : Une économie américaine solide et un dollar allant emmener la paire vers le bas en définitive

« La croissance relative des différentes économies et les attentes d’une réduction du QE de la Fed devraient conduire le dollar à se renforcer au second semestre 2013. La perspective pour la Zone Euro reste quant à elle parsemée d’ombres. Nos économistes anticipent que la Fed commencera à réduire son QE3 à partir de 2014, mais des signaux en avance constitueraient l’étincelle allumant la mèche d’un rally du dollar cette année. »

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.