Zone Euro/Stat : Les indices PMI progressent mais restent toujours en zone de contraction et pointent vers un nouveau trimestre de récession

(ProfesseurForex.com) – Les indices PMI manufacturier et des services ont progressé au mois de mai selon l’estimation flash de Markit en s’incrivant respectivement à 47.8 et 47.5 (plus haut depuis 3 mois).

-Le volume des nouvelles affaires se contracte de nouveau fortement, à un taux similaire à celui enregistré en avril.

-L’emploi recule pour le 17e mois consécutif, le taux de suppression de postes s’inscrivant à son plus haut niveau depuis février.

-Le volume du travail en attente ne cesse de reculer depuis bientôt deux ans, enregistrant en mai une forte baisse, similaire à celle observée depuis le début de l’année.

-La contraction signalée par l’indice PMI de mai annonçant une nouvelle baisse du PIB pour le 2etrimestre 2013, la zone euro devrait prochainement atteindre son 7e trimestre consécutif de récession.

Chris Williamson, Chief Economist à Markit, commente ainsi les derniers chiffres de l’enquête PMI Flash :

« La récession de la zone euro, la deuxième en cinq ans, devrait se prolonger sur un 7e trimestre consécutif. Bien qu’il se redresse pour le deuxième mois consécutif en mai, l’Indice PMI pour l’Eurozone continue de signaler une forte contraction de l’économie, annonçant, pour le deuxième trimestre 2013, un recul du PIB similaire à celui de 0,2 % enregistré au cours des trois premiers mois de l’année.Malgré une atténuation de la contraction dans les pays de la périphérie, la faiblesse reste généralisée à l’ensemble de l’Eurozone, comme en témoignent la stagnation de l’économie allemande, la forte contraction de la France, et la récession sévère dans laquelle est enlisée le reste de la région. Illustrant la faiblesse de la demande actuelle, l’enquête met en évidence l’existence de pressions déflationnistes dans la région. Les fabricants et les prestataires de services réduisent leurs prix dans le vain espoir de stimuler les ventes. La baisse des taux directeurs de la BCE d’un quart de point ne semble pas avoir été suffisante pour redonner confiance en une reprise prochaine de l’économie. En effet, les perspectives d’activité à douze mois continuent de se dégrader dans le secteur des services, laissant peu d’espoirs quant à une amélioration prochaine de la conjoncture économique et appelant les responsables politiques à prendre de nouvelles mesures pour stopper la contraction et relancer la croissance. »

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.