EURUSD : En zone de résistance, Bernanke et la Grèce sous surveillance

(DailyFX.fr) - En dépit d'une enquête ZEW inférieure aux attentes hier, l'euro a continué de gagner du terrain face au dollar américain comme les dernières publications macroéconomiques ont renforcé la probabilité de voir la Réserve fédérale poursuivre sa politique de taux bas l'année prochaine.

Selon l'enquête ZEW en Allemagne menée par le Centre pour la recherche économique européenne à Mannheim, la majorité des analystes financiers prévoient une baisse des conditions économiques dans l'économie la plus importante en Europe en juillet. Tandis que le marché anticipait une amélioration du climat économique avec un indice à 40,0, l'indice de du sentiment des investisseurs est ressorti à 36,3, en baisse par rapport à 38,5 en juin. Par contre, l'indice mesurant la situation actuelle en Allemagne a augmenté de 8,6 en juin à 10,6 pour ce mois.

L'euro a initialement baissé jusqu'à 1,3050 suite à l'enquête ZEW, mais la monnaie unique a ensuite rallié durant le reste de la séance compte tenu des spéculations vis-à-vis de la Fed qui pèsent sur le dollar américain depuis mercredi dernier.

Aujourd'hui, le président de la Fed, Ben Bernanke, témoignera devant la Commission des services financiers de la Chambre des Représentants à Washington. Le texte de l'allocution préliminaire que Bernanke prononcera sera publié à 14h30 CEST, et l'audition en elle-même débutera à 16h.

Après le procès-verbal du FOMC et le discours de Bernanke mercredi dernier, il est probable que le président de la Fed défende la politique de la banque centrale américaine aujourd'hui étant donné le taux de chômage aux Etats-Unis qui reste élevé et les perspectives d'inflation qui sont faibles sur le moyen terme. A ce sujet, l'inflation mesurée par la croissance des prix à la consommation a augmenté aux Etats-Unis en juin avec une progression de 1,8% contre 1,4% en mai. Cette hausse ne remet pas en cause la politique de la Fed car elle est principalement expliquée par la hausse récente du pétrole. Hors éléments volatils, le rythme de croissance des prix à la consommation est resté stable à 1,6% le mois dernier.

Outre la Fed, les marchés auront également les yeux tournés vers la Grèce où le Parlement débutera les débats sur le nouveau projet de loi de réforme exigé par la Troïka. Si le feu vert est donné par les parlementaires grecs, Athènes sera obligée de licencier quelques 4000 employés du secteur public. Comme dans le passé, il est probable que les débats sur ce projet de loi durent plusieurs jours, et nous pourrions même voir le vote se prolonger pendant le week-end. Si tel est le cas, au moins aujourd'hui et demain les marchés devraient restés plutôt focalisés sur Bernanke et les chiffres macroéconomiques aux Etats-Unis qui seront publiés avant le week-end.

Sur le plan technique, l'euro est bel et bien monté face au dollar hier comme nous l'avons anticipé. Le cours de l'EURUSD s'est retrouvé d'une trentaine de points du seuil des 1,3200, soit notre objectif pour la semaine. Ce matin, la paire redescend en dessous des 1,3150, et cette consolidation devrait continuer avant 14h30. A cette heure-ci, nous devrions voir une hausse de volatilité avec la publication de l'allocution de Bernanke ainsi que celle des chiffres du secteur de l'immobilier (mises en chantier et permis de construire). Nous favorisons toujours la hausse sur l'EURUSD, mais compte tenu de la résistance technique sous laquelle on se replie ce matin, il faut désormais adopter un biais prudent aujourd'hui.

Supports : 1,3000 ; 1,3080

Résistances : 1,3200 ; 1,3350 (ligne de tendance) ; 1,3415

EURUSD, Chandelies de 240 minutes

EURUSD_En_zone_de_resistance_Bernanke_et_la_Grece_sous_surveillance_body_EURUSD.png, EURUSD : En zone de résistance, Bernanke et la Grèce sous surveillance

Adrian Raymond, Analyste de Marché pour DailyFX.fr

Pour me contacter, écrivez à araymond@fxcm.fr

Suivez-moi sur Twitter : @AdrianRaymondFX

EURUSD_En_zone_de_resistance_Bernanke_et_la_Grece_sous_surveillance_body_DFXLogo.png, EURUSD : En zone de résistance, Bernanke et la Grèce sous surveillance


original source