FMI : Le Fonds abaisse ses prévisions de croissance mondiale, les Brics sont les plus touchés

(ProfesseurForex.com) – Le Fonds Monétaire International a annoncé aujourd’hui une révision en baisse de ses prévisions de croissance globale.

Le FMI table donc désormais sur une hausse du PIB mondial de 3,1% cette année, soit le même taux qu’en 2012 (contre +3,3% dans ses précédentes prévisions), puis de 3,8% en 2014 (contre +4% attendu précédemment).

La quasi totalité des zones géographiques a été touchée par cet abaissement, mais on peut noter que pour la première fois, ce sont les prévisions de croissance des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine) qui ont le plus été touchés :

*Chine : +7,8% (précédemment +8,1%)

*Inde : +5,6% (précédemment +5,8%)

*Brésil : +2,5% (précédemment +3%)

*Russie : +2,5% (précédemment +3,4%)

Au sujet des Brics, le FMI souligne que les raisons de ces abaissements de prévisions de croissance sont différentes pour chacun des pays.

Ainsi, la Chine doit par exemple faire face actuellement à un excès d’investissements, dont certains se sont avérés «improductifs», alors que l’économie brésilienne est confrontée au phénomène inverse, des goulots d’étranglement qui brident ses possibilités d’expansion.

Au sujet de la Zone euro, le FMI anticipe désormais un recul du PIB de -0,6% cette année, et note que «la récession dans la zone euro a été plus profonde qu’attendu en raison de la faible demande, d’une confiance déprimée et de bilans dégradés», en particulier dans le secteur bancaire.

Pour les Etats-Unis, c’est une hausse du PIB de 1,7% qui est anticipée cette année, notamment grâce à un très net redémarrage de la demande privée ; Toutefois, le FMI note que les Etats-Unis auraient pu mieux s’en sortir, si l’ajustement budgétaire réalisé récemment n’avait pas été aussi sévère.

D’autres zones ont à l’inverse vu leurs perspectives de croissance rehaussées, comme le Royaume-Uni, dont le PIB devrait s’accroitre de 0,9% cette année, contre +0,6% anticipé précédemment.

Enfin, le Japon a lui aussi bénéficié d’un relèvement de ses perspectives de croissance, avec un PIB attendu en hausse de +2% cette année, contre +1,5 précédemment.

Sur le forex, on notera que ces nouvelles prévisions de croissance sont plutôt de nature à peser sur le moral des opérateurs, mais l’impact de ces annonce a été dilué par d’autres éléments plus influents, notamment les déclarations de Jorg Asmussen pour EUR/USD.

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.