Forex – EUR/USD: La paire a gagné plus de 350 pips hier soir grâce à Bernanke, mais recule nettement depuis ses derniers sommets

(ProfesseurForex.com) – C’est une volatilité comme on en voit rarement qui a profité à l’EUR/USD hier soir, la paire étant parvenue à marquer un sommet à 1,3204 sur le forex vers minuit, contre 1,2850 environ en fin de séance européenne, ce qui représente un rallye de plus de 350 pips.

Déjà, au cours de la journée d’hier, la devise affichait une évolution positive, et était passée de 1,2775 tôt le matin à 1,2850 en fin d’après-midi, avec de faire une pause sur ce seuil triplement important (MM100h, borne haute du canal baissier, et seuil psychologique).

Les choses se sont ensuite brutalement accélérées dans la soirée, suite à la publication des minutes de la Fed mais surtout suite au discours de Ben Bernanke.

Les minutes de la Fed ont en effet montré que la réduction du QE ne fait pas l’unanimité au sein du FOMC, et que plusieurs membres de la Fed souhaiteraient avoir sous les yeux plus de signaux positifs au sujet de l’emploi et de l’économie avant de se risquer à réduire le QE.

Sur le forex, ces précisions avaient déjà pesé sur le dollar et donc profité à l’euro lors de leur publication à 20h, mais c’est surtout le discours de Ben Bernanke, qui a débuté a 22h10, qui est la raison de l’impressionnant rallye de l’EUR/USD.

Le patron de la Fed a en effet semblé plus « dovish » (en faveur d’une politique monétaire souple) que lors de la réunion mensuelle de la Fed du 19 juin, où il avait annoncé l’intention de la Fed de réduire le QE.

Bernanke a donc estimé hier soir que les deux mandats de la Fed (inflation et chômage) appellent pour l’instant au maintient d’une politique monétaire souple.

Par ailleurs, alors que le marché pensait que la Fed ne s’intéressait qu’aux créations d’emplois, Bernanke a souligné que le niveau actuel du taux de chômage montre une faiblesse du marché de l’emploi. Or, les traders forex avaient salué le haut niveau des créations de postes lors de leur publication vendredi dernier, faisant fi d’un taux de chômage en hausse.

Désormais, la Fed semble donc se baser sur les créations de postes ET sur le taux de chômage pour évaluer quant elle devra réduire son QE, ce qui éloigne cette perspective, puisque si les créations de postes s’établissent à presque 200.000 unités depuis deux mois, le taux de chômage reste quant à lui élevé à 7,6%.

Bernanke a aussi rappelé que la réduction du QE ne signera pas le début du resserrement monétaire aux Etats-Unis, et que les taux resteront bas longtemps après que le QE ait été arrêté. Toujours au sujet du taux, Bernanke s’est voulu rassurant, en rappelant que l’objectif de chômage de 6,5% annoncé pour le relèvement du taux directeur n’induira pas un relèvement automatique du taux directeur lorsqu’il sera atteint.

Il s’agissait donc presque d’un « retournement de veste » par rapport au discours du 19 juin, d’où la violente réaction des traders sur le forex. Suite à ces déclarations, la paire EUR/USD gagnait en effet environ 350 pips en quelques heures, ce qui est assez rare.

D’ailleurs, la paire a déjà reperdu beaucoup de terrain depuis le sommet à 1,3204 d’hier soir, évoluant actuellement en baisse autour de 1,3020, dans un mouvement naturel de correction technique, renforcé par des prises de bénéfices.

D’un point de vue graphique, on pourrait être tenté de dire que le rallye d’hier soir remet totalement en cause la tendance baissière de l’euro. La paire a en effet annulé en environ trois heures les pertes accumulées depuis le 21 juin. Cependant, la brutalité du mouvement de l’euro, qui après tout repose sur des raison assez fragiles, rien de vraiment nouveau n’ayant été annoncé par Bernanke, doit inciter à la prudence.

D’ailleurs, sur les 350 pips gagnés hier soir, environ la moitié a déjà été reperdu, et il n’est pas exclu que la correction se poursuive sous les 1,3000, voire que la hausse d’hier soir soit totalement annulée. La prudence restera donc de mise.

En ce qui concerne les seuils importants, vous retrouverez ci-dessous les supports et les résistance à proximité des cours actuels :

Supports : 1,3030 / 1,3000 / 1,2970 / 1,2950 / 1,2900 / 1,2840-50 / 1,2800-10

Résistances : 1,3050 / 1,3070 / 1,3100 / 1,3150 / 1,3200 / 1,3250 / 1,3300

Enfin, en ce qui concerne le calendrier économique, très peu de chiffres influents seront attendus, si ce n’est les inscriptions hebdomadaires au chômage US, à 14h30.

Actuellement, la paire EUR/USD évolue autour de 1,3030 sur le forex.

Graphique horaire


Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservé