Forex – EUR/USD : la paire reste sous pression après la décrue de la semaine dernière, les traders ont de nouvelles raisons de peser sur l’euro

(ProfesseurForex.com) – L’EUR/USD reste sous pression sur le forex ce matin, après la décrue de la semaine dernière.

Rappelons que la devise avait perdu plus de 250 pips la semaine dernière, notamment en raison de la réunion mensuelle de la BCE et du rapport NFP sur le chômage américain.

La réunion de la BCE avait été l’occasion pour Mario Draghi d’assurer que le taux directeur resterait bas pendant une période prolongée, et que le taux actuel pouvait encore être abaissé. En ce qui concerne le rapport sur le chômage US, celui-ci s’était révélé très satisfaisant, renforçant le dollar face à l’euro sur le forex.

Dans ce contexte, la paire EUR/USD avait reculé depuis des sommets vers les 1,3070 jusqu’à des creux autour de 1,2810.

Ce matin, la paire ne semble pas encline à regagner du terrain, et semble même toujours sous pression, certains informations du weekend ayant fournit aux traders forex de nouvelles raisons de se détourner de l’euro.

En effet, on apprenait notamment que la décision de la BCE la semaine dernière de maintenir le taux directeur à 0,50% n’a pas été prise à l’unanimité. Praet, soutenu par Mario Draghi lui-même, aurait en effet plaidé pour une baisse du taux à 0,25%, ce qui a rencontré l’opposition de 7 membres de la BCE.

Voir le patron de la Banque Centrale plaider pour une baisse de taux ajoute donc naturellement de l’eau au moulin de ceux qui spéculent en ce sens, ce qui est pénalisant pour la monnaie européenne.

A ceci s’ajoutent les inquiétudes au sujet du Portugal et de la Grèce, le Portugal n’étant pas encore sorti de la crise politique qui le secoue depuis la démission surprise du ministre des finances la semaine dernière, tandis que la Grèce est toujours sur la sellette pour recevoir la prochaine tranche d’aide de 8 milliards d’euros promise par la Troika, si toutefois le pays remplit sa part du contrat en mettant en place en temps et en heure les mesures d’austérité exigées par ses partenaires.

On peut également noter que la FMI joue lui aussi un rôle dans le faible moral des traders forex ce matin, le Fonds ayant annoncé ce weekend que ses prochaines prévisions de croissance globale seront revues en baisse.

Enfin, on rappellera que ce matin, la balance commerciale allemande a affiché pour le mois de mai un excédent bien inférieur aux attentes, ce qui n’était ppas non plus de nature à profiter à l’euro…

Tout ceci crée donc un climat fort peu favorable à la hausse de l’euro, qui pour l’instant semble se diriger vers une nouvelle séance difficile.

D’un point de vue graphique, la paire EUR/USD présente donc un profil très nettement baissier, avec une première zone de support sur les 1,2800-10, sous laquelle on visera les 1,2750, puis 1,2700. A la hausse, les premières résistances se trouvent sur les 1,2840-50, 1,2890-1,2900, puis 1,2920.

Actuellement, la paire EUR/USD évolue autour de 1,2830 sur le forex.

Graphique horaire


Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.