Forex – EUR/USD : Nouvelle journée de forte baisse pour l’euro, le dollar a largement profité de l’excellent rapport sur le chômage US

(ProfesseurForex.com) – La paire EUR/USD a de nouveau été lourdement sanctionnée sur le forex aujourd’hui, perdant environ 100 pips, après une chute encore plus forte la veille.

La journée à commencé dès ce matin sur une note baissière pour la paire EUR/USD, les traders forex continuant de digérer les déclarations baissières de la BCE hier (notamment « les taux resteront bas pendant une période prolongée » et « le taux directeur à 0,50% ne constitue pas un plancher »).

La matinée a ensuite été elle aussi placée sous le signe de la baisse, d’autant plus que des statistiques décevantes pour les deux premières économies de la Zone euro sont venues fournir une nouvelle raison aux traders pour se détourner de l’euro.

La balance commerciale française a en effet nettement creusé son déficit pour le mois de mai, à -6 milliards d’euros, contre -4,5 milliards le mois précédent. Du côté de l’Allemagne, ce sont les commandes à l’industrie qui ont déçu les trader forex, avec un recul de -1,3%, alors que les économistes anticipaient un rebond de +1,2%.

Mais malgré le caractère décevant de ces chiffres, la réaction de l’euro sur le forex, bien que baissière, est restée limitée, les traders étant focalisés sur le rapport sur le chômage américain, qui était attendu à 14h30, et comme on pouvait le prévoir c’est seulement après cette publication que la volatilité a clairement augmenté.

Selon ce rapport, ce sont donc 195.000 emplois que l’économie américaine a créé le mois dernier, alors que le consensus anticipait seulement 165.000 créations. De plus, les chiffres du mois de mai ont été sensiblement revus à la hausse, à 195.000 créations d’emplois, contre 175.000 annoncé en première instance.

Du côté du taux de chômage, on retrouve par contre des données moins encourageantes, avec un taux de chômage de 7,6%, contre 7,5% anticipé. Cependant, ce n’est pas forcément une mauvaise chose. En effet, il est de notoriété publique que depuis plusieurs mois, le taux de chômage américain est biaisé par les découragés, les personnes sans emploi qui ne cherchent même plus, et qui n’étaient par conséquent pas comptabilisées dans le taux de chômage.

Voir les créations de postes progresser tandis que le taux de chômage augmente peut donc signifier que les chômeurs découragé reprennent espoir, ce qui est positif pour la confiance aux Etats-Unis. Pour revenir sur le niveau de créations d’emploi, on peut rappeler que la Fed a annoncé plus ou moins officiellement qu’elle attendait que les créations d’emplois atteignent un niveau stable de 200.000 par mois.

Or, avec 195.000 création d’emplois en mai, et autant en juin, les critères de la Fed pour réduire le QE sont presque remplis, ce qui a nettement renforcé l’impact positif sur le dollar (et donc négatif pour EUR/USD sur le forex) de cette publication.

D’un point de vue graphique, il est donc clair que la tendance baissière de l’EUR/USD se renforce sur le forex. Le prochain support crédible se situe sur les 1,28, après quoi la paire devrait viser les seuils psychologiques des 1,2750 et 1,2700.

En cas de rebond, les résistances potentielles se situeront vers 1,2850 (bien que la devise ait ignoré ce seuil lors du plongeon consécutif aux NFP), puis 1,2900, 1,2950, 1,2970 et 1,3000.

Actuellement, la paire EUR/USD évolue autour de 1,2820 sur le forex.

Graphique horaire


Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.