Forex : Evénements importants de la semaine du 29 juillet

(ProfesseurForex.com) – La hausse (EUR/USD) a encore primé cette semaine, notamment grâce à des indices PMI Européens bien meilleurs qu’anticipé. Quelque mauvaises statistiques, notamment au niveau du marché immobilier US et des commandes de biens durables aux US ont permis aux haussiers de surfer sur cette tendance qui s’est dégagée suite aux propos de Ben Bernanke qui a déclaré que les projections de la FED n’étaient pas gravées dans le marbre. Autrement dit, si les chiffres de cette semaine sont mauvais, il y a de fortes chances que la réduction du QE n’ait pas lieu en septembre, mais plus tard cette année. Nous clôturons au plus haut avant une semaine probablement charnière pour le forex car la volatilité sera forcément au rendez-vous grâce aux statistiques 5 étoiles US et les décisions de politique monétaire de la BCE, BoE et FED (statu quo anticipé toutefois). Et n’oublions qu’en début de semaine suivante nous aurons les PIB T2 en France ainsi qu’en Allemagne.

Lundi 29 juillet

USA – Ventes de logements en attente / Indice manufacturier de la FED de Dallas (6.5 )

Japon – Ventes au détails y/y  (juin): Le moral semble au beau fixe au Japon où les ventes de voitures sont en berne mais largement compensées par les ventes de vêtements, produits de soin, alimentation et carburant. Le consensus anticipe une accélération à 1.9 % au mois de Juin.

Japon : Discours de Fukui, Gouverneur de la BoJ

Mardi 30 juillet

Espagne – PIB (T2) : Après 12 trimestres de contraction du PIB et un point bas en fin d’année 2012, la croissance semble pointer le bout de son nez et le consensus table sur un recul marginal de 0.1 % T/T au T2, qui pourrait ouvrir la voie à de la croissance au second semestre.

Zone Euro – Climat économique (juillet) : En juin, l’indice du climat économique s’est inscrit à 91,8, en hausse d’environ 2 points sur le mois. L’amélioration pourrait se poursuivre en juillet, en ligne avec la progression d’autres indicateurs conjoncturels.

Mercredi 31 juillet

USA – PIB (T2) : La croissance pourrait décevoir, de nombreuses banques d’investissement ont révisé leurs perspectives pour le T2 et certaines tablent même sur une stagnation d’un trimestre sur l’autre. Consommation et investissement résidentiel auront certainement été les principaux contributeurs à la croissance.

USA – FOMC : Aucun changement n’est à anticiper. La FED se contentera très probablement de souligner l’amélioration des perspectives économiques pour le second semestre. Le grand rendez-vous avec les marchés sera le FOMC du mois de septembre.

Zone Euro – Inflation (flash juillet) : L’inflation a progressé à 1,6% en juin, après 1,4% en mai et 1,2% en avril. En juillet, elle s’est probablement stabilisée

France – Dépenses de consommation des ménages (juin) : Après leur rebond inattendu et important en mai (+0,5% m/m), les dépenses de consommation en biens des ménages risquent de rechuter en juin, malgré le soutien des soldes.

Chine – Indice PMI HSBC manufacturier (juillet)

Jeudi 01 août

Zone Euro – BCE : Annonce des taux et conférence de presse de Mario Draghi. Après avoir adopté une timide « forward guidance » quant au taux directeur qui « restera bas pour une période prolongée », la BCE devrait nous concocter un statu quo monétaire. Peut être des mesures en faveurs du crédit au PME suite aux derniers chiffres très mauvais au niveau de l’expansion du crédit dans la ZE.

USA – Indice ISM manufacturier (juillet) : Les enquêtes régionales annoncent une amélioration de la confiance, avec notamment des composantes production et nouvelles commandes en hausse. Nous attendons un ISM aux alentours de 52, confirmant de meilleures perspectives de croissance pour le second semestre.

UK – BoE : Réunion du MPC et annonce des taux (et QE) : Mark Carney a déjà annoncé un statu quo monétaire suite à cette réunion et que les décisions seront prises seulement le 07 août à l’occasion du rapport d’inflation.

Vendredi 02 août

USA – NFP (juillet) : La statistique est devenue très importante depuis que la FED a lié le destin de son QE à l’emploi en annonçant des objectifs chiffrés. La tendance de ces derniers mois devrait perdurer avec environ 200 000 création d’emplois. Une nouvelle hausse du taux d’activité limiterait probablement le taux de chômage à 7.5 %.

- BRUXELLES – Dexia / résultats T2

- FRANCFORT – Allianz / résultats T2

- LONDRES – Royal Bank of Scotland / résultats S1

- MILAN – Intesa Sanpaolo, Unicredit / résultats S1

- NEW YORK – NYSE Euronext / résultats T2 (avant Bourse)

Agenda Reuters Monde

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.