Grèce: La prochaine tranche d’aide pourrait être versée au compte goutte en raison du retard pris dans les privatisations et les suppressions de postes de fonctionnaires

(ProfesseurForex.com) – La Grèce espère recevoir lundi une prochaine tranche de prêt de 8,1 milliards d’euros dans le cadre de son plan d’aide, mais finalement cette aide pourrait ne pas être versée en une seule fois, mais plutôt au compte goutte, mensuellement, en fonction des effrots réalisés par le pays.

C’est en substance ce qu’a déclaré Olli Rehn, le Commissaire Européen aux affaires économiques et monétaires vendredi.

« C’est possible mais pas certain », a en effet répondu Olli Rehn lorsqu’on l’a interrogé sur l’éventualité d’un versement de l’aide à Athènes en plusieurs fois. « Tout dépendra de la capacité de la Grèce à remplir tous ses engagements » a-t-il par ailleurs précisé.

Il a également ajouté que les discussions entre la Grèce et la troïka (UE, BCE, FMI) dureraient « aussi longtemps que nécessaire ».

Les 8,1 milliards d’euros attendus par la Grèce représentent l’une des dernières importantes injections de liquidités que doit recevoir le pays dans le cadre d’un programme d’aide de 240 milliards d’euros qui arrive à échéance à la fin 2014. Cette aide doit servir en particulier à rembourser dans les 2,2 milliards d’euros d’emprunts obligataires arrivant à échéance en août, et sans cette aide, le pays pourrait donc faire défaut sur sa dette à cette date.

Cependant, la Grèce semble avoir des difficultés à remplir les conditions pour obtenir cette aide, avec des privatisations qui prennent du retard, de même que les suppressions de postes dans le secteur public, qui doivent être mises en oeuvre en même temps que les privatisations.

Par conséquent, les créanciers du pays pourraient ne pas vouloir se risquer à verser l’intégralité de la prochaine tranche d’aide en une fois, préférant s’en servir par petites tranches, comme « carottes » pour mette Athènes sous pression et l’obliger à mettre en œuvre en temps et en heure les réformes exigées…

Sur le forex, on peut noter que ces nouvelles inquiétudes au sujet de la Grèce, ajoutée à la crise politique portugaise et à la situation toujours fragile de l’Espagne et de l’Italie pourrait relancer les inquiétudes au sujet de la crise de la dette et peser lourdement sur EUR/USD.

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.