La Chine tente de rassurer mais les problèmes bancaires réservent certainement de mauvaises surprises

(ProfesseurForex.com) – La Chine tente de rassurer les marchés et comme la FED, rebrousse un peu chemin face à la réaction des marchés qui redoutent le resserrement monétaire qui se profile chez deux plus grandes économies mondiales.

En effet, la PboC a déclaré qu’elle allait « limiter les injections de liquidités et faire évoluer le taux directeur dans une fourchette raisonnable »

Conséquence, depuis trois semaines, les échanges interbancaires se sont gelés, ce qui a provoqué une envolée des taux auxquels les banques se prêtent entre elles sur ce marché. Cela met en péril la capacité des banques à se financer et donc in fine, accorder des prêts.

La Commission de régulation bancaire chinoise a assuré samedi que cette pénurie de liquidités n’avait pas entamé la stabilité du système bancaire.

« Ces jours-ci le problème du resserrement de liquidités a commencé à se réduire », a estimé Shang Fulin, le président de la Commission de régulation bancaire. « Cette situation n’affectera pas le cadre général de stabilité des opérations dans le secteur bancaire national », a-t-il poursuivi, rappelant que les réserves des instituts bancaires chinois affichaient vendredi un excédent de 1.500 milliards de yuans (187,76 milliards d’euros).

« La PBOC (Banque populaire de Chine) utilisera toutes sortes d’outils et de mesures pour ajuster le niveau global des liquidités, afin d’assurer une stabilité générale sur le marché », a déclaré pour sa part le gouverneur de la banque centrale Zhou Xiaochuan.

Les institutions concernés tentent donc de minimiser les récents troubles bancaires Chinois mais nous aurons un premier verdict tangible bientôt avec les résultats de croissance du deuxième trimestre. La Chine a affiché une croissance de 7,8% en 2012, soit son rythme le plus faible depuis 13 ans, et n’a progressé que de 7,7% au premier trimestre, bien en deçà des prévisions des analystes. Un nouveau ralentissement viendrait confirmer que les problèmes bancaires Chinois ne sont pas anodins.

Un autre sujet fait les choux gras de la presse financière et qui est lié de très près à ce marasme bancaire. Il s’agit du Shadow banking :

Le shadow banking est un terme utilisé pour décrire des sociétés ad hoc (appelées véhicules de titrisation) mises en place par les banques pour accroître leurs capacités de financement. Dans un second temps le terme a été élargi pour désigner l’ensemble des intermédiaires financiers non bancaire, réalisant les mêmes activités que les banques, sans avoir accès aux garanties publiques. Enfin, plus largement il est défini comme l’ensemble des intermédiaires financiers non bancaires

Ainsi le shadow banking est un système initié par les grandes banques commerciales afin d’accroître leurs capacités de financements qui sont limitées par les régulateurs internationaux (notamment par le biais des réglementations Bâles I, II et III). Il s’agit d’une innovation financière que l’on appelle « originate to distribute ».

Ce modèle se développe en opposition au modèle bancaire historique « originate-to-hold » qui consiste pour les banques à conserver les crédits accordés au sein de leur bilan. Ce nouveau système permet aux banques d’émettre des crédits sans contraintes sur leurs fonds propres.

Le Shadow banking est de plus en plus utilisé par les entreprises afin d’obtenir les financements qu’ils ne trouvent plus auprès des banques commerciales. Principalement des entreprises d’état qui ne sont pas profitables.

Pour résumer, la banque centrale Chinoise fera en sorte qu’aucune faillite n’intervienne mais si lorsque le resserrement monétaire sera réellement d’actualité, il risque d’y avoir de la casse et des troubles financiers important pour le deuxième moteur de croissance mondial.

Le Shanghai composite a trouvé un ancien support mais devrait bientôt glisser sous les 2000 points, preuve que l’inquiétude est de mise chez l’empire du milieu. Une crise couve en Chine et cela pourrait plomber l’économie mondiale, d’autant plus que la FED pense à stopper ses injections monétaires mensuelles.

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.