L’avis de PFX : Pourquoi les chiffres du chômage US publiés vendredi dernier sont beaucoup moins bons qu’il n’y paraît…

(ProfesseurForex.com) – Vendredi dernier, le département au Travail américain a publié son rapport mensuel NFP sur le chômage, avec de très bons résultats, qui ont notamment fait progresser le dollar face à l’euro sur le forex sur fond de perspective de réduction du QE de la FED.

Non seulement l’économie US a créé plus d’emplois que prévu au mois de juin (195.000 contre 165.000 anticipé), mais les chiffres du mois de mai ont été révisés en hausse (195.000 contre 175.000 annoncé précédemment).

Cependant, en étudiant le détail, on peut se rendre compte compte que le marché du Travail américain ne s’améliore pas autant qu’il n’y paraît…

En effet, sur les trois derniers mois, trois secteurs (la restauration, le commerce de détail, et le travail temporaire) ont contribué pour plus de la moitié aux créations d’emplois. Or, ces trois secteurs offrent les plus basses payes, avec peu d’avantages et une faible sécurité du travail.

La rapidité de la croissance de l’emploi dans ces secteurs met donc en lumière un état plus dégradé qu’il n’y paraît du marché du Travail américain, puisque ces secteurs génèrent en permanence beaucoup de créations d’emplois, mais dans une économie solide, personne ne veux de ces emplois…

Certes, mieux vaut un emploi peu enviable que pas d’emploi du tout, mais cela dénote également un découragement de la force de travail aux Etats-Unis, certains s’étant apparemment résolus à accepter ce type d’emplois faute d’autre chose, alors que peut-être sont-ils hautement qualifiés.

Or, pour que l’économie américaine soit durablement relancée, il faut des emplois stables, bien payés, et que les travailleurs qualifiés ne soient pas sous employés, et si l’on en croit les chiffres des trois derniers mois, ce n’est pour l’instant pas vraiment le cas.

La question est donc de savoir si la Fed va s’intéresser à la « qualité » des créations d’emplois, ou simplement aux chiffres bruts. Si elle s’en tiens aux chiffres brut, il faudra encore 4 mois de créations de postes autour de 200.000, puis l’objectif annoncé pour réduire le QE sera atteint.

Cependant, si la Réserve Fédérale commence à tenir compte de la qualité des emplois créé, la baisse du QE pourrait se situer plus loin dans le futur que ce qui est actuellement prévu par la majorité des analystes…

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.