Forex – EUR/USD : Analyse des conséquences de ce rapport NFP qui ramène la paire dans le canal

(ProfesseurForex.com) – EUR/USD retourne non loin des 1.33 après des NFP qui, comme bien souvent, ne sont pas en ligne avec le rapport ADP publié avant-hier (200 000 créations d’emplois). Les traders ont donc sanctionné le Dollar face à ce contraste qui réduit substantiellement les anticipations de réduction significative du QE en septembre.

Voici donc les statistiques importantes publiées cet après-midi :

PCE y/y : 1.2 % contre 1.1 % anticipé et précédemment [Le rapport d'inflation favori de la FED est meilleur qu'anticipé mais n'est pas non plus mirobolant puisque l’objectif d'inflation de la FED est de 2 %] . Ce chiffre va dans le sens d’une réduction du QE.

Dépenses personnelle m/m : 0.5 %, comme anticipé [Le moral des Américains est au beau fixe d'après les enquêtes mais cela ne se traduit pas vraiment par un regain de consommation faramineux...] Ce chiffre ne va pas dans le sens d’une réduction du QE.

Revenus personnels : 0.3 % contre 0.5 % anticipé [Des revenus qui progressent moins vite que les dépenses de consommation signifient plus de dette à terme... notons aussi que le salaire moyen recule de 0.1 % (premier recul depuis juillet 2011) et que le temps de travail recule aussi à 34.4h par semaine contre 34.5h anticipé] Ce chiffre ne va pas dans le sens d’une réduction du QE.

NFP : 161 000 contre 189 000 anticipé et 196 000 précédemment [Nous sommes bien loin des 200 000 voulus par la FED pour justifier la réduction du QE. Sur 6 mois, la moyenne est de 170 000 créations d’emplois, soit 30 000 en-dessous de l’objectif de la FED. Notons aussi que les révisions des rapport précédents enlèvent 26 000 créations d’emplois. Enfin soulignons que sans les créations d’emplois du gouvernement ont largement contribué à ce chiffre] Ce chiffre ne va pas dans le sens d’une réduction du QE.

Voilà là principale raison de la chute du Dollar sur le forex, alliée avec les autres mauvaises statistiques sus-citées.

Néanmoins, on peut relever une bonne nouvelle. En effet, même si les créations d’emplois ne sont pas supérieures à 200 K (ce qui selon la FED permettrait au taux de chômage de reculer continuellement), de moins en moins de personnes se déclarent au Chômage, permettant au taux de chômage de reculer à 7.4 % contre 7.5 % anticipé et 7.6% précédemment. Il reste toutefois encore du chemin avant d’atteindre le taux de 6.5 % qui devrait sonner la fin du QE.

Les commandes à l’industrie ont renforcé le mouvement baissier du Dollar sur le forex en s’affichant en-dessous du consensus, progressant seulement de 1.5 % contre 2.3 % anticipé. Le chiffre a été temporisé par la révision en hausse du mois précédent à 3 % contre 2.1 % précédemment calculé.

Pour résumer, les chiffres d’emploi d’aujourd’hui ne sont pas une bonne nouvelle pour la FED qui s’apprête tout de même à probablement réduire le QE dès le mois de septembre. Il se pourrait donc que la réduction du QE soit plus légère qu’anticipé. C’est à dire qu’au lieu de le réduire de 10 milliards par mois, il ne le sera que de 5 milliards par exemple. Un peu de croissance au cours des 6 prochaines semaines nous séparant de la prochaine réunion du FOMC serait donc la bienvenue pour que nous puissions enfin racheter du Dollar les yeux fermés.

D’un point de vue graphique, nous retournons en ordre rangé dans le canal de consolidation et à moins d’une surprise du côté de la croissance du T2 en France ainsi qu’en Allemagne lundi, il y a peu de chance que l’on en sorte tout de suite.

La paire évolue actuellement autour de 1.3280 sur le forex.

  • Graphique horaire

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.