Jackson Hole ou la révélation au grand jour de la Zizanie monétaire

(ProfesseurForex.com) – La Zone Euro est sortie de la récession au deuxième trimestre, soit plus tôt que ce qu’anticipait la BCE qui, dans son scénario principal, ne voyait cela arriver qu’en fin d’année. Une sortie de crise relative car c’est principalement grâce à l’Allemagne et, dans une moindre mesure, la France, que le PIB global de la ZE est parvenu à croître de 0.3 %.

En effet, si l’Espagne et l’Italie montrent des signes encourageants, pointant vers une fin de la récession d’ici la fin de l’année, ces pays voient toujours leur PIB reculer tout en ayant des taux d’emprunt  loin d’être revenus à des niveaux soutenables à long terme. Quid de l’avenir de la politique monétaire de la BCE dans ce contexte ? La sortie de l’ornière de la Zone Euro donne-t-elle le signal de la fin de la politique monétaire accommodante dans les autres régions du monde ? Rétrospective sur ce qu’il ressort du grand rendez-vous bancaire de Jackson Hole:

La Bundesbank refait parler d’elle

Il n’en fallait pas plus pour persuader le président de la Bundesbank qu’il est déjà temps de penser à rehausser le taux directeur. C’est le président de la banque centrale Autrichienne qui a néanmoins dégainé en premier à Jackson Hole en estimant qu’une baisse du taux directeur n’était plus à l’ordre du jour compte tenu des récentes données économiques (les Indices PMI permettent en effet de faire montre d’un peu d’optimisme pour la ZE).

Le gouverneur Demetriades de Chypre n’a pas tardé a réagir en soulignant lui à Jackson Hole que l’on ne pouvait pas écarter une nouvelle baisse du taux directeur de la BCE. Le conseil des gouverneurs n’est donc pas apparu très soudé ce weekend et cela nous fait davantage espérer des « minutes de la BCE »  dans lesquelles nous pourrions enfin savoir qui a voté pour où contre les décisions de politique monétaire.

Zizanie à la FED ?

Mais il n’y a pas que la BCE qui a semblé indécise sur le virage économique qui semble s’amorcer lors de ce colloque de Jackson Hole. En effet, nous avons également pu apercevoir que l’unanimité ne règne pas non plus au sein du FOMC. Alors que me gouverneur Lockhart « serait à l’aise » réduction du QE dès septembre, le gouverneur Bullard a lui appelé à ne « pas se précipiter »…

Le marché ne sait plus où donner de la tête et le changement de politique monétaire annoncé lors du discours semi-annuel de ben Bernanke devant le Congrès Américain semble donner le tournis aux marchés.

En effet, c’était la question phare de Jackson Hole : Le QE est-il toujours efficace ? Après des années de planche à billet, les gouverneurs semblent se rendre compte que les effets pour l’économie réelle sont minimes. Le S&P 500 ne l’entend pas de cet oreille… Les forward guidances semblent plus efficaces et moins dangereuses pour le Bilan des banques centrales.

En Chine ?

En plus de la sortie de récession en Europe, l’économie de l’empire du milieu semble également se stabiliser comme l’a annoncé ce matin le bureau des statistiques Chinois. L’indice PMI HSBC du mois d’août vient étayer ces propos et cela va dans le sens des gouverneurs Chinois qui plaident pour un resserrement monétaire.

En effet, rappelons qu’il y a quelques semaines la BPoC a fait marche arrière après avoir provoqué une hausse extraordinaire des taux du marché interbancaire suite à ses velléités de réduction des liquidités. Une nouvelle preuve que nous sommes arrivés au moment charnière où les banques centrales des grandes économies hésitent entre protéger la fragile reprise où éviter la formation des futures bulles via leur politique de taux bas.

Mark Carney va-t-il devoir dégainer en premier ?

Mark Carney s’est empressé d’assouplir la politique monétaire de la BoE deux mois après son introduction à la tête de la vieille Dame mais pourrait bien se mordre les doigts d’avoir agit si promptement. En effet, au vu des derniers indices PMI, la croissance britannique devrait décoller d’ici la fin de l’année, ce qui devrait inciter le MPC à relever son taux directeur pour éviter la surchauffe et un dérapage de l’inflation. Et cela même si le taux de chômage ne retombe pas à 7 % d’ici là (forward guidance). Il est probable que des dissensions surgissent de nouveau après que les gouverneurs aient voté de façon unanime par politesse pour la première de Mark Carney.

En tout cas ce n’est pas l’option privilégié par le gouverneur Charles Bean qui a déclaré à Jackson Hole qu’il était prêt à remettre en route le QE si nécessaire.

Hara-kiri ?

Au Japon, la BoJ ne se rappelle plus à quoi ressemble une économie avec des taux qui ne sont pas proches de zéro. Il y a certainement beaucoup de réserves du côté des gouverneurs de la BoJ mais l’institution a perdue son indépendance lors de la transition politique de décembre 2013 et n’a d’autre choix que de faire marcher la planche à billet comme le désire le premier ministre Aso.

Que pense le FMI ?

Le Fonds Monétaire international, par l’intermédiaire de sa présidente, Christine Lagarde, est également venu ajouter son grain de sel à Jackson Hole : « Je ne suggère pas une course vers la sortie. Les politiques monétaires non conventionnelles sont encore nécessaires partout où elles sont utilisées, parfois plus longtemps dans certains endroits que dans d’autres », a-t-elle dit, avant de préciser que ces politiques pourraient devoir rester en vigueur un certain temps en Europe et au Japon.

OCDE ?

Padoan, le chef économiste de l’organisation basée à Paris invite la FED à faire preuve du’une grande prudence quant à la stratégie de sortie de la FED, soulignant que cette dernière est un puzzle. Il ajoute que la FED devrait commencer à réduire les achats de dette Américaine avant ceux des titres adossés au marché immobilier.

Alors que Jackson Hole fut l’occasion ces dernières années de faire de grandes annonces de politique monétaire, cette année, ce fut surtout l’occasion pour les banquiers centraux d’étaler au monde leurs divergences. Craindraient-ils les foudres du marché ou  que le peu de croissance obtenu ne disparaisse aussitôt ?..

Vous voulez connaitre vos talents de banquier central ? Rendez-vous sur le site de la BCE!


Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés