La FED est-telle en train de déclencher une nouvelle crise majeure en Asie et Amérique Latine ?

Banque centrale du Bresil

(ProfesseurForex.com) – Parfois il faut savoir se délaisser des paires majeures pour aller voir ce qu’il se passe du côté des monnaies des pays émergents. Il est difficile de trader ces monnaie étant donné le manque de couverture médiatique mais lorsque de grands changements monétaires s’opèrent, les mouvement de parité sont souvent puissants et profitables du point de vue volatil.

FED, les capitaux reviennent au bercail

C’est le cas actuellement en raison du revirement imminent de la politique monétaire US. En effet, la FED va bientôt réduire son Quantitative Easing (85 Mds/mois). La répercussion a été violente sur les marchés émergents où les liquidités de la FED se sont déversées depuis des années à la recherche de rendements.

Ces liquidités font désormais le chemin inverse et mettent en grand péril l’équilibre économique des pays émergents, notamment au niveau de la balance courante qui est bien souvent fragile en raison de la faible diversification économique de ces pays. Le mouvement semble tout de même exagéré étant donné que les taux Américains resteront eux inchangés et près de zero pendant encore de nombreuses années. Néanmoins, il est vrai que l’on observe déjà une hausse significative des rendement US qui redeviennent intéressants.

L’Inde et le Brésil voient leur monnaie s’écrouler face au billet vert

Ainsi, la roupie Indienne est tombé à son plus bas historique (62.5 roupies pour un Dollar) et le réal Brésilien au plus bas depuis 5 ans face au billet vert. Le réal est tombé à près de 2,4550 pour un dollar alors qu’il se traitait à moins de 2,0 pour un dollar début mai.

Les banques centrales emergentes interviennent sur le forex

La banque centrale Indienne a annoncé avoir injecté des Dollars sur le forex et des limites sur les flux monétaires internationaux des particuliers et des entreprises. Le Brésil a quant à lui chargé sa banque centrale de défendre le réal via la mise en place d’un programme d’intervention sur le forex.

La banque centrale Brésilienne injectera chaque semaine sur le marché, 500 millions de dollars par jour du lundi au jeudi et un milliard de dollars le vendredi.

La mise en œuvre du plan débutera dès ce vendredi et s’étalera jusqu’en décembre, a-t-elle précisé, ajoutant qu’elle pourrait procéder à des opérations supplémentaires si elle le juge nécessaire.

D’autre part, ces injections monétaire se justifient également par la faiblesse économique. En effet, le gouvernement brésilien a revu à la baisse ses prévisions de croissance, n’anticipant plus qu’une hausse de 2,5% du produit intérieur brut (PIB) cette année et une progression de 4% en 2014, contre des estimations précédentes de respectivement 3% et 4,5%.

Une crise qui se propage ?

Les pays les plus vulnérables sont les pays qui accusent des déficits des comptes courants élevés, comme l’Inde ou l’Indonésie.

Djakarta a annoncé vendredi une hausse spectaculaire du déficit de ses comptes courants, qui a représenté au deuxième trimestre 4,4% de son produit intérieur brut contre 2,4% au cours des trois premiers mois de l’année.

« Bien que le niveau actuel des réserves reste confortable (l’équivalent de 5,5 mois d’importations), la banque ne peut pas continuer de brûler ses réserves au rythme actuel sans que les marchés s’inquiètent du déclenchement d’un scénario de crise », indique Credit Suisse dans une note.

Les traders vont regarder de près les chiffres du compte courant Malaisien publiés mercredi. Car ce ne serait pas la première fois que le changement de politique monétaire de la FED provoque une crise en Asie et en Amérique Latine…

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.