Le discours de Mark Carney a du mal à passer

(ProfesseurForex.com) – Mark Carney a tenu un discours consistant devant l’université d’économie de Nottingham. Ce premier discours depuis que le gouverneur a pris ses fonction à la tête de la vieille Dame était très attendu des marchés avec en résultante une baisse anticipée du GBP depuis hier avec 150 pips à la clef.

Le gouverneur était attendu au tournant à propos des forward guidances annoncées avec fracas rapidement après sa prise de fonction il y a deux mois. Depuis nous savons que la BoE ne souhaite pas augmenter le taux directeur tant que le taux de chômage ne sera pas au moins retourné à 7 % (actuellement 7.8%). Un seuil qui ne devrait pas être atteint d’ici le troisième trimestre 2016 d’après les prévisions de la BoE.

Cette entrée en matière « dovish » de la part du gouverneur n’a pourtant pas pesé sur la Livre Sterling qui affiche une forte hausse de 800 pips depuis que Mark Carney a remplacé Mervin King le premier juillet.

En effet, la reprise économique Anglaise prend de plus en plus d’épaisseur comme en attestent les excellents indice PMI qui augurent normalement d’une croissance relativement robuste pour les prochains trimestres. Dans ce contexte, les marchés estiment que cette reprise plus rapide qu’anticipé risque de créer de l’inflation et forcer la BoE à rehausser son taux directeur plus tôt qu’anticipé. Cela incite les traders à trader dans à contre courant du bon sens qui veut que lorsqu’une banque centrale annonce que son taux directeur restera bas plus longtemps que prévu, la monnaie en question se déprécie.

Mark Carney a donc essayé d’appuyer sur ce point lors de sa séance de questions réponses en soulignant que la reprise Anglaise avait du retard sur celle des USA et que par conséquent désengagement de la FED n’aura pas d’influence sur la politique monétaire de la BoE.

Il a également souligné que le seuil de 7 % ne constituait pas un niveau « trigger » automatique mais plutôt le signal qu’il faut réévaluer la tendance de l’économie.

Il n’y avait pas assez de matière ou d’expression « massue » pour créer des « headline » à même de réellement faire baisser le GBP qui, après avoir fortement baissé par anticipation depuis hier, se reprend cet après-midi, comme le veut le vieil adage boursier « acheter la rumeur et vendre la nouvelle ».

Enfin soulignons que les conditions d’emprunt vont être assouplies pour les banques atteignant un ratio de solvabilité supérieur à 7 %.

D’autre part, la Syrie semble continuer de capter le plus gros de l’attention es traders sur les marchés.

Sur le forex, c’est finalement le Dollar qui en profite pour l’instant.

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés