Les forward guidances de Mark Carney peinent à convaincre les traders

(ProfesseurForex.com) – Les minutes de la BoE ont été publiés et comme lors de la première réunion, aucun gouverneur n’a voté contre l’avis général 9-0 concernant la politique monétaire « conventionnelle »(si le QE peut être appelé ainsi ..). Ce vote unanime concerne le taux directeur (0.50 %) et le QE qui reste à 375 Mds.

En revanche, Mark Carney n’a pas convaincu le gouverneur Martin Weale qui, même si en faveur des forward guidances, a voté contre pour signifier son désaccord concernant les anticipations d’inflation.

La plupart des gouverneurs veulent désormais attendre l’effet des forward guidances et estiment que les taux à court terme ne sont pas en ligne avec les perspectives économiques. Et notamment les deux gouverneurs qui avaient pris l’habitude du temps de Mervin King de plaider en faveur d’un nouveau round de QE. Il est probable que ces deux gouverneurs (Paul Fisher et David Miles) reviennent à la charge dans quelques temps, lorsque l’effet des forward guidances aura été mesuré.

Rappelons que les forward guidances ont été communiquées la semaine passée lors de la publication du rapport d’inflation et que le sort du taux directeur est désormais lié au taux de chômage. La BoE s’attend à ce que ce dernier revienne à 7 %  au troisième trimestre 2016 signifiant que le taux directeur ne sera pas rehaussé d’ici là.

Les chiffres de l’emploi ont été bons en juillet avec 29 200 chômeurs de moins mais le taux de chômage reste à 7.8 %. (Les chiffres sont bons et ont profité au GBP. probablement plus que ces minutes qui ne réservent au final pas de grandes surprises.)

Pourtant, le GBP reprend des couleurs sur le forex. Plusieurs facteurs expliquent cela et pourraient donc bien nous permettre de faire un pari à moyen terme pour la Livre Sterling :

Tout d’abord, un nouveau gouverneur, en plus des deux sus-cités, est venu briser l’unanimité, cette fois concernant les forward guidances, prétextant que les prévisions d’inflation qui accompagnent ces dernières sont fantaisistes. (sur 3 ans, c’est en effet se projeter un peu trop…). Martin Weale pense que l’inflation a plus de chance d’être au-dessus de 2.50 % au cours des deux prochaines années (18-24 mois pour être précis) et milite pour un horizon moins lointain pour ces perspectives.

Mais soyons francs, si ce gouverneur a voté contre les forwards guidances, ce n’est pas à cause de l’objectif d’inflation mais très certainement parce qu’il n’aime pas l’idée des forward guidances… En effet, si les chiffres économiques continuent de s’améliorer, il y a des risques que la BoE soit obligée de resserrer sa politique monétaire à l’avance, ce qui pourrait raviver l’instabilité financière.

En effet, en prenant un peu plus de recul, il faut souligner que la reprise économique Anglaise apparaît vigoureuse au regard des derniers indices PMI, de la production (ou encore aujourd’hui avec le recul du nombre de chômeurs tout comme la hausse des salaires). Cela incite les traders à parier contre la BoE dont ils pensent que la politique monétaire devra être resserrée plus tôt que prévu.

Le marché défie Mark Carney

Le marché semble mettre au défit le nouveau président de la BoE et de plus en plus de traders pourraient être tentés de faire ce pari en misant sur une accélération de la reprise (et une appréciation du GBP) alors que l’arrivée de Mark Carney était annoncée comme un événement « Dovish ». Mais tout comme avec Mervin King (qui a voté sans succès en faveur de davantage de QE jusqu’à la fin), il semble difficile de convaincre le board des gouverneurs de remettre une couche de QE…

Acheter le GBP ? Cela pourrait être un pari payant. Mais peut être sera-t-il préférable de ne pas l’acheter face au Dollar car le jour de la réduction fatidique du QE de la FED approche… En attendant, GBP/USD se renforce aujourd’hui.

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.