Zone Euro : La BCE abaisse ses perspectives de croissance pour 2013, 2014 et 2015 mais la réaction est contenue sur le forex

(ProfesseurForex.com) – Voici les passages les plus importants du rapport mensuel de la BCE. Le plus important concerne les perspectives de croissance qui sont révisées en baisse pour 2013, 2014 et 2015. La BCE anticipe une contraction de 0.6 % du PIB en 2013 contre -0.4 % dans son précédent rapport.

-Les tensions inflationnistes sous-jacentes devraient rester modérées à moyen terme dans la zone euro. Confirmant ce scénario, les évolutions monétaires, et en particulier celles du crédit, demeurent atone

-L’orientation de la politique monétaire demeurera accommodante aussi longtemps que nécessaire. Le Conseil des gouverneurs confirme qu’il prévoit que les taux d’intérêt directeurs de la BCE resteront à leurs niveaux actuels ou à des niveaux plus bas sur une période prolongée.

-Les indicateurs de confiance récents tirés des données d’enquêtes font état, après six trimestres de contraction du PIB dans la zone euro, d’une nouvelle amélioration modeste [...] et semblent confirmer la perspective d’une stabilisation de l’activité à des niveaux faibles.

-Les risques entourant les perspectives économiques dans la zone euro demeurent orientés à la

baisse.

-Selon l’estimation rapide d’Eurostat, la hausse annuelle de l’IPCH dans la zone euro s’est établie

à 1,6 % en juillet 2013, sans changement par rapport à juin. Les taux annuels d’inflation devraient

diminuer temporairement au cours des prochains mois,

-S’agissant de l’analyse monétaire, l’expansion monétaire sous-jacente et, en particulier, la croissance du crédit sont demeurées atones en juin. La croissance annuelle de l’agrégat monétaire large (M3) a ralenti en juin, revenant à 2,3 %, contre 2,9 % en mai.

-Tandis que le taux de croissance annuel des prêts aux ménages (en données corrigées des cessions de prêts et de la titrisation) est resté de 0,3 % en juin, niveau pratiquement inchangé depuis le début de l’année,

-L’enquête sur la distribution du crédit bancaire pour le deuxième trimestre 2013 confirme que le risque lié aux emprunteurs et l’incertitude macroéconomique restent les principaux facteurs restreignant la distribution de crédit par les banque

-Enfin notons que la BCE anticipe désormais une croissance de -0.6 % dans la Zone Euro en 2013 (contre -0.4 % anticipé au T2). Pour 2014, la BCE anticipe désormais 0.9 % de croissance y/y contre 1 % dans son précédent rapport. Pour 2015, 1.5 % est anticipé contre 1.6 % précédemment.

Le rapport complet en Français publié par la banque de France.

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.