Après le FOMC, l’œil du marché se déplace sur Berlin

Le Leader du SPD sur la photo..

(ProfesseurForex.com) – L’attention du marché semble doucement se tourner vers les élections Allemandes qui pourraient bien être le prochain catalyseur du marché après le FOMC.

Angela Merkel est toujours la personne politique la plus populaire en Allemagne, et de loin, néanmoins, en Allemagne, l’élection du chef de l’état ne se fait pas au suffrage direct. Ce sont les nombres de sièges acquis par les différents partis qui comptent. Voilà pourquoi, le chancelier Allemand doit très souvent se résigner à former une coalition gouvernementale avec des alliés.

Par exemple, la chancelière Allemande a dû composer tout au long de son second mandat avec le FDP. Un parti qui d’ailleurs bat actuellement de l’aile et qui pourrait cette fois ci être absent du Bundestag. En effet, lors des élections en Bavière le weekend dernier, le parti n’est pas parvenu dépasser la barre des 5 %, un seuil qui assure une présence au sein du Bundestag.

Plusieurs scénarios semblent donc probables :

-Une petite coalition avec la CDU d’Angela Merkel (+ CSU, la petite sœur) et le FDP

-Une Grande coalition avec le SPD (gauche)

-Une Coalition de gauche regroupant le SPD, les verts et le parti de gauche

Quelles conséquences potentielles pour l’Euro ?

Les avis divergent. Une reconduction de la coalition CDU-FDP serait un gage de stabilité qui pourrait profiter à l’Euro.

Néanmoins, une grande coalition pourrait potentiellement permettre d’être plus rapide lors du traitement des dossiers liés à la politique Européenne puisque actuellement, la chancelière ne dispose pas d’une majorité au Bundestrat (Sénat). Le Bundesrat ou Conseil fédéral est la représentation des 16 Länder allemands et est actuellement contrôlé par le SPD. Ses membres sont nommés par les gouvernements des Länders. Le gouvernement fédéral est obligé de présenter toutes les initiatives législatives d’abord au Bundesrat avant qu’elles ne passent au Bundestag. Ce gain de temps via une grande coalition pourrait permettre de sauver de précieux pourcentages au niveau des taux des pays en difficulté en cas de grabuge. Un scénario qui pourrait donc ne pas être boudé par les marchés selon certains, mais nous en doutons fortement sur PFX. Cela raviverait une incertitude similaires à celle que nous observons en Italie..

D’autres scénarios à anticiper ?

Un parti pourrait compliquer la tâche d’Angela Merkel, il s’agit du parti Eurosceptique (AfD Alternative pour l’Allemagne). Selon les sondages, le parti va faire plus de 5 % aux élections. Les sondages montrent néanmoins que la coalition CDU-FDP devrait se renforcer de 6 %. Ce qui ferait 44 % au total. Mais la grande coalition de gauche pourrait avoir 45 %. Les deux scénarios les plus probables restent une coalition CDU-FDP ou bien une grande coalition comme en 2005-2009.

Autre facteur à surveiller, le taux de participation. En 2009, le taux avait atteint 70.8 %. Si ce chiffre venait à grossir ce weekend, cela profitera aux gros partis et pourrait permettre d’écarter la menaces des Eurosceptiques. Néanmoins, le SPD devrait davantage profiter d’un plus fort taux de participation que la CDU d’Angela Merkel.

Four finir, notons que l’Euro risque fort de ne pas progresser davantage tant que la photo politique Allemande ne sera pas claire, ce qui risque d’arriver. L’incertitude pourrait inciter une partie des traders à déboucler leurs positions longues avant le weekend, ce qui pourrait peser sur la paire EUR/USD.

Voici la photographie du Bundestag d’après les derniers sondages :

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés