La stabilisation de l’économie Chinoise profite aux monnaies refuges

(ProfesseurForex.com) – Si l’appétit pour le risque s’est raffermit majoritairement en raison de l’apaisement qui s’est produit dans le sillage du G20 via la proposition de mettre sous contrôle international l’arsenal chimique Syrien, les bonnes statistiques Chinoises en début de semaine ne sont pas en reste.

En effet, l’économie Chinoise renvoie de plus en plus de signes de stabilisation alors que l’on craignait  ces derniers temps un « hard lending », exacerbé par l’arrêt du QE Américain qui provoque de fortes tensions sur les marchés émergents.

Pour rappel :

- Balance commerciale : 28.6 Mds contre 20 Mds anticipé et 17.8 Mds précédemment

- Exportations y/y : +7.2 % contre 5.1 % précédemment

- Production industrielle y/y : 10.4 % contre 9.7 % précédemment

- Ventes au détail y/y : 13.4 % contre 13.2 % précédemment

- Dépenses de construction y/y : 20.3 %

- IPC y/y : 2.6 % contre 2.7 % précédemment

Ces chiffres étayeNT donc les propos du premier ministre Chinois, Li Keqiang, qui a assuré, lors d’un forum économique mondial à Dalian, que la deuxième économie mondiale était « stable » même si elle devait être « protégée de certains risques ».

« La Chine se trouve à un stade critique de restructuration et de modernisation de son économie », a-t-il déclaré. « Les fondamentaux de la Chine sont bons et l’activité économique stable. »

« La Chine ne peut maintenir sa croissance qu’en transformant son modèle de croissance », a-t-il ajouté, citant notamment la convertibilité du yuan et la libéralisation des taux d’intérêt. Une question épineuse qui reste en suspend et qui irrite passablement les US.

La question d’une refonte de l’économie Chinoise est également sur l’agenda du premier ministre qui souhaite orienter davantage l’économie chinoise vers la consommation domestique et non plus majoritairement vers les exportations et les investissement (il y a encore du travail au vu de l’écart entre la progression des ventes au détail (consommation domestique) et des dépenses de construction (investissement) sans parler des exportations qui progressent alors que les importations ralentissent…).

« Les indicateurs économiques majeurs pour juillet et août (PMI, IPP, production industrielle, du commerce à la production d’électricité et du fret) se sont tous améliorés, tandis que l’emploi urbain continue de s’accroître, que l’inflation reste stable et que le sentiment des marchés est en hausse », a souligné Li Keqiang.

Enfin, autre signe de la santé de la Chine, la barre symbolique des 300 Milliardaires a été franchie…

Tout va donc relativement bien au final dans l’empire du milieu mais. La plus forte progression depuis un an des ventes au détail depuis le début de l’année laisse penser que la Chine évolue dans le bon sens mais le rééquilibrage économique entre la Chine et le monde occidental est encore loin… Ce qui risque donc de continuer à peser sur les balance courantes Européenne et Américaine avec pour conséquence quasiment inéluctable, une augmentation de la dette…

La Chine table toujours sur une croissance jalousée du PIB de 7.5 % cette année.

Mais du point de vue du cambiste, notons que le fait que le pays émergent qu’est la Chine se stabilise en même temps que la Zone Euro se dépêtre de la récession, ravive l’appétit pour le risque, ce qui devrait peser sur les paire dites « refuges » (CHF, JPY…, USD) L’Or et le pétrole sont des valeurs refuges plus sûrs, soit dit en passant… Mais définition, une monnaie refuge est une monnaie stable. Comme le Franc Suisse dont la parité est protégé par la BNS par exemple. Les facteurs qui font d’une monnaie une valeur refuge sont variés mais voici la principale raison: une parité stable.

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés