L’avis des banques – FOMC : Merril Lynch ne pense pas que le QE sera réduit mercredi

(ProfesseurForex.com) – Voici le sentiment de Merril Lynch avant le FOMC :

« Les gouverneurs de la FED font faire face à des choix difficiles lors de leur réunion des 17 et 18 septembre. Même si nous anticipons une réduction du QE lors de l’une des trois prochaines réunions, nous voyons de bonnes raisons d’être patient. Les récentes données économiques n’ont été concluantes. La FED doit maintenant réduire son optimisme vis-à-vis de l’économie, des risques baissiers ont émergé. Plus important, nous nous attendons à ce que la FED fasse un communiqué spécialement visant à apaiser les marchés, dépendant des prochains développements économiques.

La premières chose que les traders regarderont, bien entendu, ce sera la décision de réduire ou pas le QE. Nous pensons que c’est du 50/50, avec toutefois plus de probabilités de voir la réduction du QE intervenir plus tard cette année (nous tablons sur décembre). Néanmoins, si le FOMC devait décider de réduire le QE dès se prochaine réunion, en septembre donc, nous anticipons une réduction de l’ordre de 10 à 15 Mds $. Nous pensons également qu’il y a une bonne chance que la FED décide de réduire davantage les achats de dette que de MBS (titres adossés au marché immobilier) mais notre scénario principal est une réduction similaire pour les deux classes d’actifs.

Notons également que le résumé des projection économiques sera également publié plus tôt dans l’après-midi. Nous nous attendons à ce que les perspectives de croissance 2013 soient révisées à la baisse, un autre facteur qui nous incite à être perplexe quant à une réduction conséquente du QE. Les anticipations au niveau de l’emploi pourraient également être plus modérées pour cette année ou 2014 en raison de la baisse du taux de participation.

Enfin, nous pensons qu’il n’y a qu’une petite chance que les forward guidances soient renforcées. De notre point de vue, tout changement du « treeshold » de 6.5 % est plus probable lors d’une prochaine réunion du FOMC. A la place, nous pensons plutôt que Ben Bernanke va appuyer davantage sur la conditionnalité du rehaussement du taux directeur en suggérant que le taux commencera à remonter seulement lorsque le taux de chômage sera bien en-dessous de 6.5 %. »

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés