Russie : Valdimir Poutine publie une tribune dans le NY Times, un signe de plus que la tension retombe, l’appétit pour le risque se renforce

(ProfesseurForex.com) – Vladimir Poutine a publié une tribune dans le NY Times qui vient de paraître dont voici les extraits les plus importants grâce à nos confrères de courrier international qui ont traduit le texte :

  • « Nos relations sont passées par différents stades. Nous étions face à face durant la guerre froide, mais nous avons aussi été alliés autrefois, et c’est ensemble que nous avons vaincu les nazis »
  • « Les fondateurs des Nations unies avaient compris que les décisions portant sur la guerre et la paix ne devaient être prises que dans le cadre d’un consensus et, avec l’approbation des Etats-Unis, le droit de veto des membres permanents du Conseil de sécurité a été inscrit dans la charte des Nations unies. »
  • « Les frappes américaines potentielles contre la Syrie, en dépit de la forte opposition de nombreux pays et de grands responsables politiques et religieux, dont le pape, ne feront que davantage de victimes innocentes et n’auront d’autre résultat que l’escalade, risquant d’étendre le conflit bien au-delà des frontières du pays. »
  • « D’après les lois internationales en vigueur, la force n’est autorisée que pour se défendre ou par décision du Conseil de sécurité. »
  • « Personne ne doute que du gaz toxique ait été utilisé en Syrie. Mais tout porte à croire qu’il l’a été non par l’armée syrienne, mais par les forces de l’opposition – pour provoquer l’intervention de leurs puissants protecteurs étrangers. »
  • « Ces derniers jours, une nouvelle possibilité d’éviter une action militaire s’est présentée. Les Etats-Unis, la Russie et tous les membres de la communauté internationale doivent tirer parti de la volonté du gouvernement syrien de placer son arsenal chimique sous contrôle international pour qu’il soit ensuite détruit. A en juger par les déclarations du président Obama, les Etats-Unis y voient une solution alternative à l’action militaire. »
  • « J’ai étudié soigneusement son discours à la nation du 10 septembre. Et je ne suis guère d’accord avec son argumentaire au sujet de l’exception américaine, quand il a affirmé que la politique des Etats-Unis était « ce qui fait que l’Amérique est différente. C’est elle qui fait que nous sommes exceptionnels. » »

Si Vladimir Poutine se permet de publier une telle tribune, il est probable que les tensions se soient effectivement détendues. Cela explique peut être la baisse du Dollar su le forex qui fait les frais d’un regain d’appétit pour le risque.

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés