Après le « Shutdown », le plafond de la dette. Défaut historique des USA sur sa dette en perspective ?

(ProfesseurForex.com) – EUR/USD monte suite au « Shutdown » US et la tendance risque de perdurer (Italie mise à part…) étant donné qu’à partir de la semaine prochaine, c’est le plafond de la dette qui va venir compliquer un peu plus le débat US et donc très probablement porter un nouveau coup au billet vert.

Bien entendu, il est très probable que les deux problèmes vont être réglés en même temps mais si aucun camp ne cède d’ici la mi-octobre, les choses vont devenir sérieuses si elles ne l’étaient pas déjà. En effet, si le plafond de la dette n’est pas relevé, cela voudra dire que les USA vont faire défaut sur leur dette pour la premières fois de leur histoire…

Un événement qui ne sera pas pardonné par les marchés. Rappelons que lors de la dernière bataille autour du plafond de la dette en 2011, S&P avait retiré dans la foulée le AAA des USA… (Soit dit en passant, une disgrâce qui n’aura pas été oubliée par le gouvernement US qui a condamné par la suite l’agence de notation à de lourdes amendes en raison des notations farfelues sur les actifs qui ont précipité la crise des subprimes (la notation des actifs titrisés)).

En attendant, le Sénat et la chambre des représentants se renvoient la patate chaude (budget 2014) et si nous obtenons finalement un demi-accord (sans régler la question de l’ObamaCare) qui verrait le budget seulement entériné pour la fin de l’année, le plafond de la dette pourrait bien devenir le prochain terrain de bataille des démocrates et républicains avec des conséquences plus graves que le chômage technique de l’administration (qui pourrait tout de même coûter des points de croissance chaque semaine qui passe…).

Le secrétaire au trésor Jack Lew a été très clair devant le congrès, à partir du 17 octobre, les caisses seront vides. Barak Obama a donc deux petites semaines pour faire plier les républicains qui réclament à corps et à cris qu’il ne bougeront que lorsque l’Affordable Care sera reporté d’un an (jusqu’au prochain budget US…).

Qui va céder le premier ? Barak Obama, qui a semblé reculé sur le dossier Syrien va tout faire pour ne pas donner l’impression de reculer sur la scène nationale. Les républicains eux, semblent partis pour donner du fil à retordre au président depuis l’allocution au Congrès de 22h du députés du Texas, qui a mis son parti dans une situation délicate.

Néanmoins, il est probable que les républicains lâchent prise car d’après les sondages, près de 25 % des Américains mettent cet embroglio politique sur le compte des républicains quand seulement 5 % estiment que tout ce ramdam est la faute de Barak Obama.

Mais les républicains vont probablement attendre le dernier moment étant donné la tournure que prend le débat outre-Atlantique.

La conséquence sur le forex, si notre scénario se révèle juste, est que le Dollar risque de continuer à baisser (Italie mise à part…) et que les 1.37 EUR/USD seront probablement touchés d’ici la mi-octobre.

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés