EURUSD : Risque baissier présent avant la BCE

(DailyFX.fr) - Après une tentative de cassure avortée tôt le matin durant laquelle l'euro a enregistré de nouveaux plus hauts de huit mois contre le dollar américain, les mauvaises statistiques en zone euro ont pesé sur la monnaie unique durant le reste de la séance hier.

En septembre, les indices PMI publiés par Markit ont été en dessous des attentes pour la majorité des pays de la zone euro à l'exception de la France dont le secteur manufacturier a tout de même connu une nouvelle contraction (le volume des nouvelles commandes est en hausse pour la première fois depuis 27 mois par contre). Les chiffres de l'emploi en Allemagne et en Italie ont également déçu, le taux de chômage d'outre-Rhin augmentant de 6,8% à 6,9% le mois dernier. Affectée par les incertitudes politiques, l'Italie a enregistré un taux de chômage record à 12,2% en septembre. Pour l'ensemble de la zone euro, le taux de chômage a diminué de 12,1% à 12,0%.

Contrairement à l'Europe, le secteur manufacturier aux Etats-Unis a connu un nouveau mois d'expansion en septembre. L'indice PMI publié par l'Institute for Supply Management (ISM) a augmenté de 55,7 en août à 56,2, soit son plus haut niveau depuis avril 2011. Cette bonne nouvelle a entraîné une appréciation du dollar américain, l'expansion de l'activité manufacturière renforçant les perspectives d'un ralentissement du programme d'achats d'actifs de la Réserve fédérale.

Aujourd'hui, les opérateurs vont prendre connaissance de la politique des taux d'intérêt de la Banque centrale européenne à 13h45 CEST suivie par la conférence de presse de Mario Draghi à 14h30. Etant donné qu'il n'y aura pas de NFP vendredi tant que le gouvernement fédéral américain reste fermé, ces événements sont probablement les plus importants en ce qui concerne la parité EURUSD cette semaine.

Comme Draghi a fait état la semaine dernière d'une nouvelle opération de financement à long terme (programme LTRO) pour maintenir le coût de l'emprunt en zone euro bas, il pourrait nous fournir des précisions sur la politique future de la banque centrale pour le reste de l'année lors de sa conférence de presse. Compte tenu de la baisse de l'inflation en zone euro en septembre (plus bas depuis trois ans), la BCE a clairement une marge de manœuvre pour continuer à soutenir l'économie européenne. De telles perspectives favorisent une dépréciation de l'euro sur le long terme.

L'enquête ADP de l'emploi aux Etats-Unis à 14h15 sera également une annonce susceptible d'impacter le marché aujourd'hui. Cette publication n'entraîne normalement pas de mouvements durables sur le dollar, mais sans le NFP vendredi les chiffres publiés par ADP cet après-midi pourraient influencer le marché beaucoup plus. Les marchés s'attendent à 177 000 créations d'emplois dans le secteur privé en septembre, en ligne avec les 176 000 postes créés en août. Un chiffre supérieur aux attentes favorisera une hausse du dollar du fait des spéculations vis-à-vis de la Fed.

Techniquement, le cours de l'EURUSD reste prisonnier au sein de son range entre les 1,3465 et les 1,3565. Tandis qu'aucune direction claire n'est présente depuis une semaine, un biais prudent doit être adopté aujourd'hui vu que le Dow Jones-FXCM US Dollar Index (symbole : USDOLLAR) se situe sur un support majeur à 10 470 points.

USDOLLAR, Chandeliers journalier

EURUSD_Risque_baissier_present_avant_la_BCE_body_USDOLLAR.png, EURUSD : Risque baissier présent avant la BCE

Si le dollar devait rebondir sur son support, l'EURUSD risquera de sortir par le bas de son range actuel pour entamer une nouvelle correction sur le moyen terme. Pour anticiper un tel scénario, il faudra surveiller le RSI qui est actuellement soutenu par une ligne de tendance sur le graphique horaire ci-dessous. Une baisse sous le niveau des 50 pourrait s'effectuer avant une rupture des 1,3465, ce qui sera un avertissement baissier laissant prévoir une rupture des 1,3465 par la suite. De ce fait, si le RSI casse sa ligne de tendance aujourd'hui, il ne faudra plus acheter le bas du range. Des ordres conditionnels de vente sous les 1,3460 peuvent être placés afin de jouer le scénario baissier avec un premier objectif à 1,3400. Sans signal donné par le RSI aujourd'hui, une nouvelle tentative de cassure des 1,3565 reste une possibilité. Et si jamais cette résistance devait être cassée en cours de clôture, une cible à 1,3700 sera engagée. Pour le moment, nous nous penchons plutôt vers le scénario baissier.

EURUSD, Chandeliers de 240 minutes

EURUSD_Risque_baissier_present_avant_la_BCE_body_EURUSD.png, EURUSD : Risque baissier présent avant la BCE

Par Adrian Raymond, Anayste de Marché pour DailyFX.fr

Pour me contacter, écrivez à araymond@fxcm.fr

Suivez-moi sur Twitter : @AdrianRaymondFX

EURUSD_Risque_baissier_present_avant_la_BCE_body_DFXLogo.png, EURUSD : Risque baissier présent avant la BCE


original source