Forex – EUR/USD monte en raison du statu quo monétaire de la BCE, le retournement de veste de Berlusconi et le rapport ADP

(ProfesseurForex.com) – Le scénario que nous privilégions depuis quelques temps sur PFX, à savoir un test des 1.37 d’ici la dead line du plafond de la dette prend forme petit à petit et c’est Mario Draghi qui est venu aujourd’hui apporter de l’eau à notre moulin.

Retrouvez ici notre analyse complète de la conférence de presse. Mais pour résumer, alors que le président de laBCE a laissé entendre la semaine passée qu’un nouveau LTRO était en préparation devant le parlement Européen, il n’a pas insisté le moins du monde sur la chose aujourd’hui.

Les traders qui attendaient un discours dovish ont donc été déçu et l’Euro a rapidement pris le chemin de la hausse sur le forex à mesure que l’on découvrait un discourt quasiment similaire à celui du mois précédent.

Mario Draghi a bien souligné que la croissance serait plus faible au troisième trimestre, que l’inflation allait rester basse ou encore qu’un Euro fort tait effectivement une menace pour la croissance mais la rhétorique de l’Italien ne fait tout simplement plus effet.

Alors que le programme OMT reste bloqué par la Cour constitutionnelle Allemande, le marché attend désormais que la BCE passe à l’acte et tant que nous aurons pas concrètement un nouveau LTRO ou bien une baisse du taux directeur, il est probable que les prochaines conférences de presse de Mario Draghi continuent de profiter à l’Euro déjà dans la fourchette haute de ce qui est soutenable pour l’économie Européenne (Allemagne mise à part…).

Notons également que le rapport a permis d’amorcer le mouvement haussier. En effet, l’indice est généralement éclipsé par le rapport NFP mais étant donné que celui ci ne sera pas publié, le rapport ADP a provoqué une volatilité inhabituelle. En effet, nous sommes en-dessous du consensus (166 000) et les chiffres du mois précédent ont été révisé significativement à la baisse (de près de 20K). D’autre part, nous sommes bien-dessous du seuil de 200 que souhaite atteindre la FED sur une moyenne de 6 mois pour s’autoriser à réduire le QE.

Du côté de l’Italie, nous avons bien résumé la chose dans cet article. Pour faire court, les traders s’attendaient à mise à mort de Silvio Berlusconi au Sénat via le désertion des députés de son parti lors du vote de confiance mais le cavaliere a préféré « sauver la face » en demandant au parlement de voter la confiance. Un retournement de veste en bonne et due forme qui a pour conséquence de laisser planer l’ombre de Berlusconi au-dessus de la Politique Italienne. Voilà pourquoi la confiance accordée à Enrico Letta n’a pas déclenché une vague haussière à la mi-journée.

D’un point de vue graphique, la paire a symboliquement percé les 1.36 de même pas un pip et la tendance reprend une allure très haussière alors que le contexte politique Américain va continuer de peser sur le Billet vert qui est en grande difficulté sur le forex alors que le spectre d’un défaut des USA sur sa dette. Une cassure plus nettes des 1.36 devrait nous ouvrir la voie des 1.37. Et une fois que le plafond de la dette US aura été relevé, il sera tant d’inverser ses positions pour shorter gaiement la paire EUR/USD.

La paire évolue actuellement autour de 1.3590 sur le forex.

  • Graphique horaire

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés