Nomination du gouverneur de la Fed: Janet Yellen, qui es-tu ? Dovish ou Hawkish ?

(ProfesseurForex.com) – Janet Yellen, vétéran des arcanes de la politique monétaire, va remplacer Ben Bernanke au mois de janvier 2014 à la tête de la FED. Un choix qui est évident depuis que Larry Summers s’est retiré de la course devant la réticence des députés Démocrates.

La première femme à briguer ce poste dans l’histoire de la FED fait partie du camp des « Dovish », c’est à dire les gouverneurs en faveur d’une politique monétaire accommodante afin de stimuler une économie trop faible ainsi qu’un chômage trop haut à leur goût. Une idéologie qui met de côté les risques d’hyperinflation que peut provoquer la frénésie de la planche à billets ainsi que le risque de création de bulles via la politique de taux bas.

Barack Obama adoubera officiellement la remplaçante de Ben Bernanke ce soir à la Maison Blanche, une heure après la publication des minutes du FOMC (prévues à 20h).

Mises bout à bout, Yellen a passé 12 années avenue de la Constitution à Washington. D’abord en tant que gouverneur sous les ordres du président de la FED Greenspan, puis en tant que président du conseil économique sous Bill Clinton (1997-1999 quand elle a géré la crise asiatique), ensuite en qualité de présidente de la FED de San Francisco et enfin en tant que vice-présidente de la FED depuis 2010.

L’économiste née à NY a étudié à Brown University puis à Yale et est le gouverneur du FOMC qui affiche aujourd’hui le plus de « kilomètres au compteur » sur la route de la politique monétaire. Elle fait partie des premiers gouverneurs à avoir senti le danger de la crise des subprimes mais a avoué par la suite ne pas l’avoir vu venir… (Plus précisément, elle avait déclaré ne pas avoir jaugé le risque au niveau du shadow Banking, de la titrisation et des agences de notation… )

« Je ressens la présence d’un gorille de 600 kilos dans la pièce, il s’agit du secteur immobilier. Le risque d’une détérioration significative plus prononcée via la chute des prix immobiliers et la chute des prêts immobiliers m’angoisse fortement » aurait-elle déclaré en décembre 2007 à ses homologues du FOMC. Elle avait alors croisé le fer avec William Dudley qui déclarait que le risque était contenu…

Janet Yellen avait donc anticipé la récession mais ne savait pas à l’époque à quel point les choses tourneraient mal, avec à la clef une crise financière et économique encore plus conséquente que la grande dépression de l’entre deux guerres (1929).

Au cours du mandat de Ben Bernanke, elle fut un allié proche de ce dernier et a aidé le timonier de la FED à focaliser l’attention du FOMC sur la croissance et l’emploi plutôt que sur l’inflation.

« L’emploi doit être notre principal soucis » a-t-elle déclaré. Autant dire qu’il faudra effectivement que le moyenne sur 6 mois des créations d’emplois (NFP) soit effectivement au-dessus de 200 K pour que la FED se décide à réduire le QE l’année prochaine.

Ainsi, le marché s’attend à ce que la FED reste en stand-by plus longtemps que prévu une fois que Janet Yellen aura pris les rennes. Voilà pourquoi le Dollar avait chuté lorsque Larry Summers s’est retiré de la course il y a un mois.

Mais il reste difficile de se faire une idée tranchée. L’économiste Evan Soltas avait d’ailleurs déclaré que Janet Yellen était un aigle (Hawkish) déguisé en colombe (Dovish) lorsqu’elle avait fortement appelé le FOMC a remonter le taux directeur en 96 pour calmer l’inflation. Elle pourrait faire de même lorsque le moment sera venu…

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés