Shutdown / Plafond de la dette : Les négociations stagnent, alors que beaucoup préviennent des conséquences « impensables » d’un défaut de paiement

(ProfesseurForex.com) – Toujours aucun accord n’était en vue hier au sujet du blocage budgétaire aux Etats-Unis, au 7ème jour du « government shutdown », et alors que la question du plafond de la dette approche (ce plafond devrait être atteint au milieu du mois).

Les camps républicains et démocrates continuent donc de camper sur leurs positions, avec Barack Obama qui se déclarait hier prêt à discuter de tous les sujets avec les républicains, mais pas sous la menace du shutdown ou du plafond de la dette, dans un contexte où les républicains, majoritaires à la Chambre des représentants utilisent le shutdown et le plafond de la dette dans un chantage qui vise à faire abandonner à la Maison Blanche l’assurance maladie Obamacare.

Or, si le shutdown est déjà une question grave, la question du plafond de la dette pourrait mener le pays droit vers la faillite. Un des conseillers d’Obama a d’ailleurs déclaré que si le plafond de la dette n’était pas relevé avant d’être atteint, les Etats-Unis ne pourrons plus honorer leurs créances à partir du 17 octobre, précisant que les conséquences seront «tellement terribles que je ne veux même pas en parler ».

De son côté, le président de la Fed de Dallas Richard Fisher déclarait hier soir qu’un défaut de paiement US aurait des conséquences « impensables ». 

Quels sont les derniers développements dans les négociations ?

Selon Obama, un vote de la Chambre des représentant au sujet du shutdown et/ou du plafond de la dette permettrait de débloquer la situation, en compilant les votes démocrates et républicains modérés.

Mais le président de la Chambre des représentants John Boehner refuse d’organiser ce vote sans négociations préalables, arguant que selon lui, un tel vote ne débloquerait pas la situation (pas de majorité favorable au déblocage) si la Maison Blanche ne fait pas de concessions…

Les deux camps se renvoient donc la balle, alors que s’entame la deuxième semaine de shutdown. On peut toutefois supposer qu’en ce qui concerne le plafond de la dette, un accord de dernière minute, ou une solution temporaire devrait être trouvée.

En effet, les républicains ont sciemment laissé la procédure de shutdown entrer en vigueur, car ses conséquences sont mesurables et prévisibles (17 shutdown ont déjà eu lieu dans l’histoire des USA), mais un défaut de paiement en cas de non relèvement de la dette pourrait porter un coup fatal à la première économie mondiale, avec des conséquences que personne ne peut imaginer…

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.