USA : 10 questions pour bien comprendre la procédure de « government shutdown » et ses implications sur l’économie

(ProfesseurForex.com) – Depuis hier, le sujet qui domine le marché est le « government shutdown » aux Etats-Unis. Il convient donc d’en exposer les tenants et les aboutissants en 10 questions :

Que s’est-il passé concrètement ?

Le gouvernement américain a fermé les services non essentiels de l’Etat, mettant au chômage technique environ 800.000 fonctionnaires américains qui ne savent pas quant ils vont pouvoir reprendre le travail. Cette procédure a été lancé lundi soir à minuit heure locale.

Pourquoi ?

Le gouvernement fédéral n’avait pas le choix. L’année fiscale US s’est terminée le 30 septembre, et aucun accord n’a été trouvé entre la Maison Blanche Démocrate et la Chambre des Représentants Républicaine au sujet d’un budget pour le nouvel exercice. Or, sans un budget approuvé par le Congrès (Chambre des représentants et Sénat), il n’existe aucun cadre légal pour payer les fonctionnaires.

Pourquoi aucun accord n’a été trouvé ?

Selon la Constitution, le Président ne peut pas unilatéralement imposer une loi. Et malgré des semaines de négociations, les Républicains continuent de demander des coupes et des délais de mise en œuvre au sujet des projets d’Obama en terme d’assurance maladie pour voter le budget.

La Chambre des Représentants est contrôlée par les Républicains, et le mouvement Tea Party est fermement opposé à « Obamacare ». Ils ont tenté d’utiliser le budget comme élément de chantage pour torpiller les projets d’Obama. Le Sénat, à majorité Démocrate, ne pose quant à lui pas de problèmes.

Le shutdown veut-il dire que le gouvernement américain est tombé ?

Non. Les services essentiels, tels que la Sécurité Sociale ou les remboursement santé continueront. L’armée continuera aussi d’opérer, et Obama a signé une loi d’urgence dimanche soir pour continuer à payer le personnel de la Maison Blanche. Mais des centaines de miliers de travailleurs non essentiels, comme les employés civils du Pentagone ou les Rangers des parc nationaux par exemple sont appelé à prendre des congés sans solde.

Que va-t-il se passer maintenant ?

Les politiciens US se sont rencontrés une fois de plus hier, mais toujours aucun accord n’a été trouvé. Il est possible de rapidement trouver un accord sur un budget temporaire, mais Obama n’est pas favorable à cette solution, qui permettra simplement de reporter les débats de quelques semaines.

Quels dommages économiques attendre ?

Si les fonctionnaires ne sont pas payés, il vont moins dépenser. Il pourraient également se révéler incapables de faire face à des engagements financiers (mensualités de crédit, factures de cartes bancaires, etc). A titre d’exemple , les analystes de IHS Global Insight ont calculé que cela réduit de 300 millions de dollars par jour l’activité du pays (l’activité totale des USA représentait 16000 milliards de dollars en 2012).

La principale question à ce sujet est de savoir combien de temps cela va durer. Les analystes de Moody’s estime qu’un shutdown de deux semaines couterait 0,3% à la croissance US pour 2013, tandis que le coût en croissance d’un shutdown de 1 mois avoisinerait les 1,4%.

Quand cela est-il arrivé la dernière fois ?

Le shutdown actuel est le premier depuis 1995-1996, quand Bill Clinton et la Chambre des Représentants ont échoué à s’accorder sur un budget pour financer les services fédéraux. Cela a au total duré 28 jours en deux fois.

C’était cependant une procédure plus courante dans les années 80, pour quelques jours à chaque fois. Au total, le gouvernement américain a procédé à 17 « government shutdown » avant celui auquel nous assistons actuellement.

Pourquoi cette situation ne se présente pas dans d’autres pays ?

Le shutdown est un produit du système démocratique américain. Le président et en même temps chef de l’Etat et chef du gouvernement fédéral, sans garantie de majorité, que ce soit au Sénat ou à la Chambre des Représentants. Le président ne peut donc pas arbitrairement faire passer une loi de budget.

C’est une situation différente dans les pays européens, où les budgets sont présentés au Parlement et discutés, mais font rarement l’objet de blocages.

Comment s’insère la question du shutdown dans le débat sur le plafond de la dette ?

Il s’agit de deux questions différentes, mais ce shutdown augmente les peurs au sujet du plafond de la dette.

Les USA ont une limité légale d’emprunt de 16700 milliards de dollar à l’heure actuelle, et ce plafond devrait être atteint à la mi octobre.

Si un accord n’est pas trouvé ce sujet, les Etats-Unis ne pourront plus emprunter, ce qui signifie que la première économie mondiale fera défaut sur sa dette. Les deux problèmes doivent être résolus, et les débats sur le shutdown entament le temps nécessaire pour les débats sur le plafond de la dette…

Quelle influence sur le forex ?

Depuis l’entrée en vigueur du shutdown, le dollar a reculé face à ses principaux concurrents, mais son recul est resté globalement limité. On peut cependant s’attendre à davantage de faiblesse du billet vert si la situation n’est pas rapidement résolue…

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.