USA – Plafond de la dette : Que va-t-il se passer exactement si aucun accord n’est trouvé d’ici ce soir ?

(ProfesseurForex.com) – Nous sommes désormais à quelques heures de la date limite du 17 octobre pour relever le plafond de la dette américaine, et malgré quelques progrès et quelques espoirs, aucun accord n’a pour l’instant été signé.

Il convient donc de se poser la question : Que se passera-t-il si aucun accord n’est trouvé d’ici ce soir minuit ?

Voici, en plusieurs points, la réponse :

*Les Etats-Unis ne pourront plus emprunter, c’est à dire plus émettre d’obligations.

*Il restera des liquidités disponibles pour payer les créanciers quelques temps, mais ces réserves seront rapidement vidées, probablement quelque part entre le 23 octobre et le 1er novembre. C’est à ce moment que les Etats-Unis pourrons réellement faire défaut sur leur dette.

*Ces liquidités pourraient cependant êtres vidées encore plus vite. En effet, chaque jeudi, les Etats-Unis procèdent à un roll over sur leur dette, ce qui signifie qu’ils échangent des obligations qui arrivent à échéance contre de nouvelles obligations avec une échéance décalée. Cependant, cette opération est soumise à l’acceptation des investisseurs. Et dans un contexte où les Etat-Unis n’auront pas relevé le plafond de la dette, les investisseurs pourraient préférer demander le remboursement immédiat en cash des obligations qu’ils détiennent plutôt que de récupérer de nouvelles obligations, et de rester exposés à un risque de défaut bien réel…

*Il faut noter que quelques « astuces » à la portée du département au Trésor pourraient faire gagner un peu de temps (quelques jours).

*Une fois que les Etats-Unis seront réellement à court de liquidités, le président Obama pourrait décider d’emprunter sans l’approbation du Congrès, ce qui pourrait mener à une crise constitutionnelle.

*Si toutes les solutions sont épuisées et que les Etats-Unis arrivent à court de liquidité, et que Obama décide de ne pas emprunter sans l’accord du Congrès, les factures dues pourraient être priorisées, et les Etats-Unis pourraient donc sélectionner les factures a payer et celles à reporter. Si les paiement des intérêts des obligations US sont acquittés, le défaut de paiement sera évité. Mais dans ce cas, la situation politique serait délicate, puisqu’il s’agirait schématiquement de payer les intérêts aux créanciers (Chine et Japon notamment), au détriment des pensions des vétérans de l’armée par exemple…

*Sur le forex, la réaction pourraient être mitigée. En effet, on peut estimer en toute logique qu’une aggravation de la situation US serait pénalisante pour le dollar. Mais elle serait également pénalisante pour l’appétit pour le risque. Et dans ce cadre, au sein de la paire EUR/USD, le dollar, valeur refuge, serait ironiquement privilégié face à l’euro, considéré comme une devise plus spéculative.

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.