USA – Plafond de la dette/Shutdown : Le problème n’est finalement que reporté à plus tard, et l’accord d’hier soir reste critiqué

(ProfesseurForex.com) – Les Etats-Unis ont évité le pire, en trouvant au dernier moment un accord pour relever le plafond de la dette et ainsi éviter un défaut de paiement technique qui aurait eu des conséquences impensables sur l’économie mondiale.

En réponse, les marchés font preuve d’un optimisme marqué aujourd’hui, ce qui se ressent sur le forex, avec notamment une forte hausse de la paire EUR/USD (pour également d’autres raisons).

Mais l’optimisme ambiant ne doit pas faire oublier que la solution trouvée hier soir n’en est pas vraiment une… Les désaccords de fond subsistent, et l’accord signé hier a simplement permis d’acheter un délai pour négocier davantage, les républicains n’ayant finalement pas osé pousser le pays vers le défaut de paiement (notamment parce que les conséquences pour l’image du parti auraient été catastrophiques).

Concrètement, l’accord signé hier soir permet de relever le plafond de la dette jusqu’au 7 février 2014, et de financer le gouvernement fédéral jusqu’au 15 janvier.

Or, pour l’instant, rien ne dit qu’il sera plus facile au cours des prochains mois de trouver un véritable terrain d’entente entre démocrates et républicains, et on peut se laisser aller à penser que la situation délicate qui s’est terminée hier soir sera de nouveau d’actualité une fois que les nouvelles deadlines s’approcheront…

Et même si les Etats-Unis s’en sortent avec une successions d’accord de dernière minute, et de court terme, l’image du pays aux yeux du marché sera écornée, et la situation ne sera finalement pas tenable à long terme.

L’avis du FMI et des agences de notation au sujet de l’accord signé hier soir

D’ailleurs, les réactions face à l’accord de court terme signé hier ont été mitigées :

La directrice générale du FMI Christine Lagarde a ainsi prévenu dans un communiqué qu’il était « essentiel de réduire l’incertitude entourant la conduite de la politique budgétaire en relevant le plafond de la dette d’une manière plus durable ».

Les agences de notations se sont elles aussi montrées prudentes : Fitch avait déjà place mardi soir la notation AAA des Etats-Unis sous surveillance négative, tout en déclarant que cette décision tenait compte du fait qu’un accord de dernière minute sera trouvé, ce qui a été le cas.

Ce matin, on apprenait que l’agence de notation chinoise Dagong avait dégradé de « A » à « A- » la notation de la dette américaine, avec une perspective qui reste négative. Dagong estime en effet que la solvabilité du pays s’est dégradée suite à l’impasse budgétaire, et juge que cette dégradation va se poursuivre « dans la mesure où la dette progresse plus vite que les ressources »…

Enfin, l’agence Standard and Poor’s (qui a déjà privé Washington de la note « AAA » lors de la dernière crise de la dette en 2011) estime que le shutdown coûtera 0,6% au PIB du dernier trimestre 2013, soit 24 milliards de dollars…

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.