EURUSD : La hausse de l’euro pourrait caler avant la BCE et les NFPs

(DailyFX.fr) - En dépit de la baisse des taux de la Banque centrale européenne (BCE) en début novembre, l'euro a poursuivi sa troisième semaine consécutive de hausse face au dollar américain alors que les indicateurs de croissance en Allemagne et la stabilité des prix en zone euro ont soutenu la monnaie unique la semaine dernière.

Les devises européennes telles que l'euro, la livre sterling et le franc suisse restent fortes face au billet vert tandis que les dollars des matières premières (AUD, NZD, CAD) et les devises des pays émergents se trouvent toujours sous pression. Cette divergences des performances entre différentes devises sur le marché des changes est constatée depuis le deuxième trimestre et s'explique par les valorisations jugées attrayantes sur les marchés boursiers européens alors que les anticipations d'un retour à une croissance positive en Europe ont commencé à être intégrées sur ces marchés cette année.

Donc, malgré la récente baisse des taux en zone euro et les rumeurs selon lesquelles la BCE pourrait à terme opter pour un taux de dépôt négatif, la monnaie unique continue de s'apprécier contre le dollar américain. Cette semaine, cette tendance risque de ralentir avant la nouvelle décision des taux de la BCE. Lors de cet événement important, les opérateurs s'intéresseront à savoir si la banque centrale s'apprête à lancer une nouvelle opération de refinancement à plus long terme (LTRO). Selon le quotidien allemand Suddeutsche Zeitung la semaine dernière, les responsables de la BCE envisageraient de mettre en place un troisième LTRO qui obligerait les banques européennes à prêter aux entreprises.

Outre la BCE, les opérateurs vont également scruter les prochaines publications macroéconomiques aux Etats-Unis, à savoir l'indice ISM manufacturier aujourd'hui, la deuxième lecture du PIB du troisième trimestre et le rapport sur l'emploi non-agricole en novembre.

Sur le plan technique, l'EURUSD oscille dans une zone de prix comprise entre les 1,3560/70 USD et les 1,3625/50 USD dans laquelle la paire pourrait poursuivre un mouvement latéral durant la première moitié de la semaine. Il est difficile de prévoir dans quelle direction le marché évoluera dans les prochaines séances, mais nous pensons que les mouvements constatés lors des premières publications américaine et européenne entre lundi et mercredi n'entraîneront pas de véritable décalage sur le marché.

Compte tenu de l'évolution récente de l'euro, un retour à 1,3620 USD semble un scénario plausible pour aujourd'hui, au moins avant l'ISM manufacturier. Nous invitons les traders à être attentifs quant à une possible réaction baissière à l'approche de la zone des 1,3625/50 USD. En dessous de cette zone, nous ne serons pas surpris de voir un pullback éventuel vers les 1,3560/70 USD cette semaine, d'où notre biais neutre au cours actuel ce matin (1,3600 USD vers 8h30). Enfin, un net franchissement des 1,3660 USD cette semaine laissera envisager une poursuite de la tendance haussière de l'euro à l'image de celle de la livre sterling la semaine dernière. Dans un tel scénario, l'EURUSD remonterait vers ses plus hauts annuels avant la fin de l'année. A l'inverse, une rupture du support à 1,3560 USD ouvrira de nouveau la voie à une rechute en direction des 1,35 USD voire les 1,34 USD en extension.

EURUSD, Chandeliers de 240 minutes

EURUSD_La_hausse_de_leuro_pourrait_caler_avant_la_BCE_jeudi_body_EURUSD.png, EURUSD : La hausse de l'euro pourrait caler avant la BCE et les NFPs

Par Adrian Raymond, Analyste de Marché pour DailyFX.fr

Pour me contacter, écrivez à araymond@fxcm.fr

Suivez-moi sur Twitter : @AdrianRaymondFX

EURUSD_La_hausse_de_leuro_pourrait_caler_avant_la_BCE_jeudi_body_DFXLogo.png, EURUSD : La hausse de l'euro pourrait caler avant la BCE et les NFPs


original source