EURUSD : Les marchés veulent tester Draghi

(DailyFX.fr) - En dépit de la dégradation des prévisions d'inflation par la Banque centrale européenne (BCE) et les très bons chiffres de croissance et de l'emploi aux Etats-Unis, l'euro a terminé proche de ses plus hauts face au dollar américain vendredi soir.

La semaine dernière, nous avons évoqué un taux de change de l'euro qui ne refléterait plus les fondamentaux en zone euro. Les marchés s'attendent à une nouvelle opération de refinancement à plus long terme (LTRO) de la BCE en 2014, mais les opérateurs se positionnent actuellement à l'achat de l'euro. Selon le "market chat" depuis jeudi, les marchés veulent tester Draghi afin de mettre pression sur la BCE dans les mois à venir.

Vendredi, le rapport sur l'emploi non-agricole américain a surpris tout le monde lorsque le taux de chômage aux Etats-Unis a diminué à 7,0 % pour atteindre son plus bas de 5 ans. Alors que le taux de chômage a baissé à cause d'une diminution de la participation sur le marché du travail américain, cette fois-ci le recul du nombre de chômeurs est légitiment expliqué par une réelle amélioration de la conjoncture en novembre.

Le fait que le dollar américain ait perdu du terrain suite au NFP vendredi suggère que le premier ralentissement du programme d'assouplissement de la Réserve fédérale (Fed) serait complètement intégré par les marchés. Généralement, nous voyons le billet vert progresser suite aux bons chiffres macroéconomiques aux Etats-Unis, mais ce phénomène commence à montrer des signes d'essoufflement avant la prochaine réunion du FOMC le 18 décembre.

Cette semaine, il faudra attendre jeudi pour les premières publications importantes en zone euro et aux Etats-Unis, à savoir le rapport mensuel de la BCE ainsi que les ventes au détail américaines en novembre.

Techniquement, l'EURUSD a ouvert avec un gap haussier hier soir. Le marché vient de combler ce gap ce matin en revenant à 1,3700 USD. Ce niveau représente un premier support technique pour aujourd'hui. Au-dessus des 1,3700 USD, on pourrait s'attendre à ce que l'euro remonte éventuellement vers les 1,3730/40 USD en ce début de semaine. Même dans le cas d'une consolidation sous les 1,3700 USD, nous privilégierons un biais haussier sur l'EURUSD tant que la paire s'échange au-dessus des 1,3620 USD. Nous recommandons donc de profiter des replis pour acheter la monnaie unique afin de viser les 1,3800 USD.

Conclusion : Le sentiment du risque et le positionnement destraders particuliers (80 % à la vente) favorisent toujours une progression de l'euro-dollar, au moins avant la réunion du FOMC le 18 décembre.

Supports : 1,3620 USD ; 1,3650 USD ; 1,3700 USD

Résistances : 1,3730/40 USD ; 1,3830 USD

EURUSD, Chandeliers journaliers

EURUSD_Les_marches_veulent_tester_Draghi_body_EURUSD_D1.png, EURUSD : Les marchés veulent tester Draghi

EURUSD, Chandeliers de 240 minutes

EURUSD_Les_marches_veulent_tester_Draghi_body_EURUSD_H40.png, EURUSD : Les marchés veulent tester Draghi

Par Adrian Raymond, Analyste de Marché pour DailyFX.fr

Pour me contacter, écrivez à araymond@fxcm.fr

Suivez-moi sur Twitter : @AdrianRaymondFX

EURUSD_Les_marches_veulent_tester_Draghi_body_DFXLogo.png, EURUSD : Les marchés veulent tester Draghi


original source