Forex – EUR/USD: La paire commence la semaine par un plongeon presque irrationnel, face à des PMI satisfaisants, pour rebondir ensuite face à des stats baissières…

(ProfesseurForex.com) – La paire EUR/USD déclinait nettement aujourd’hui, marquant des creux journaliers sur les 1,3524, après un sommet sur les 1,3614 peu avant le début de la séance européenne.

La baisse s’est concentrée sur la première partie de journée, qui a pourtant été l’occasion de statistiques satisfaisantes pour la zone euro, avec les indices PMI manufacturiers de novembre.

En effet, a l’exception de l’Espagne, qui a vu son indice PMI reculer pour la première fois depuis le mois de juillet, et passer en territoire de contraction (48,6 contre 51 anticipé et 50,9 précédemment), les indices PMI des principaux pays de la zone euro se sont tous révélés supérieurs aux attentes, avec au final un indice PMI de l’ensemble de la zone euro à 51,6, contre 51,5 anticipé et 51,5 précédemment.

Ces chiffres n’ont cependant pas empeché la paire EUR/USD de lourdement chuter, en raison de facteurs techniques : Le PMI manufacturier espagnol, le seul décevant mais également le premier qui a été publié aujourd’hui, a entrainé une cassure des 1,36 et de la MM100 en M15, ce qui a donné lieu à une correction baissière.

Après, les investisseurs ont semblé se focaliser sur les facteurs techniques, et la baisse a bénéficié d’un nouveau souffle lorsque l’euro a cassé le support des 1,3585, qui correspondait également à la MM100 en H1, si bien que les indices PMI satisfaisants publiés après le PMI espagnol ont été ignorés.

On peut aussi estimer que les statistiques européennes satisfaisantes de vendredi dernier ont « empeché » les traders de s’offrir une journée de franches prises de bénéfices sur l’euro, après une semaine de nette hausse, ce qui peut avoir reporté ces prises de bénéfices à aujourd’hui.

Cet après-midi, la paire a de nouveau été sous pression, avec surtout l’indice ISM manufacturier américain, qui a affiché une hausse surprise à 57,3 points pour le mois de novembre, contre 55 anticipé et 56,3 précédemment, au plus haut depuis 2011.

Mais meme si ces chiffres ont nettement pesé sur la devise, qui tentait alors de regagner les 1,3550, la correction engendrée n’a pas donné lieu à de nouveaux plus bas, ni meme à une cassure soutenue du support des 1,3535-25, qui a simplement été testé.

Il est donc intéressant de noter que l’euro a fortement chuter face à une actualité qui aurait du lui profiter ce matin, pour ensuite réagir très modérément à des chiffres qui auraient clairement pu faire plonger la paire…

Au lieu de ça, l’EUR/USD a meme clairement rebondit au-dessus de la résistance des 1.3550 moins d’une heure après la publication de l’ISM, défiant à priori toute logique.

D’un point de vue graphique, la tendance est incertaine. Au-dessus des 1,3600, le biais de court terme redeviendrait haussier, mais la devise devra d’abord franchir les résistances des 1,3550-60 et 1,3585.

A la baisse, c’est sous les 1,3500 que le biais de court terme deviendrait nettement baissier. Sous ce seuil, ce sont les 1,3480, 1,3450 puis 1,3400 qui seraient visés. Sous les 1,3400, la tendance de fond haussière ne serait plus d’actualité.

Actuellement, la paire EUR/USD évolue autour de 1,3555 sur le forex.

Graphique EUR/USD H1


Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.