Grèce : La crise grecque n’est pas terminée et le pays reste menacé par une sortie de la zone euro

(ProfesseurForex.com) – Selon une analyse de l’influent Think Tank Capital Economics, la dette publique de la dette de la Grèce, qui atteint 170% du PIB reste «insoutenable », et « la crise que traverse le pays n’est pas terminée », et ceci malgré la nette amélioration des finances publiques depuis le second plan d’aide en 2012.

Selon Capital Economics, le problème ne se situe pas dans le comblement des trous budgétaires à court terme pour 2014 et 2015 qui devra être géré l’année prochaine. A ce propos, le think tank estime que la Grèce parviendra à trouver un accord avec ses créanciers en prenant davantage de mesures d’austérité.

Le principal problème se situe donc à long terme pour la Grèce. Le plan d’aide actuel requiert que la Grèce affiche un excédent budgétaire primaire (avant charge de la dette) de 4% du PIB jusqu’à 2030 pour parvenir à un ratio dette/PIB de 90%, et les grecs pourraient ne pas accepter une si longue période d’austérité.

Il existe également un risque que la déflation plombe les prévisions. Les prix, selon le plan d’aide, devraient commencer à augmenter en 2015, mais Capital Economics est sceptique à ce propos. Si le think tank voit juste, le PIB nominal de la Grèce ne progressera que lentement, ce qui permettra moins de progrès sur le ratio dette/PIB.

Enfin, si la déflation s’installe, les gouvernements de la zone euro pourraient avoir à annuler une partie de la dette grecque qu’ils détiennent, et il est peu de dire que il est difficile d’imaginer que la zoen euro accepte de fournir ce genre de soutien en raison des conséquences politiques et morales que cela pourrait générer.

De ce fait, Capital Economics estime qu’une sortie de la Grèce de la Zone euro reste encore possible…

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.