La BCE et la BOE devraient conserver leur capacité d’action en politique monétaire pour l’année prochaine – FXstreet.fr

(FXstreet.fr) – Les réunions du mois de décembre de la BCE et de la BoE ne devraient etre l’occasion d’aucune surprise,aucune des deux banques centrales n’ayant réellement de marge de manœuvre. La BCE devrait maintenir le statut quo après la baisse surprise du taux directeur à un plus bas historique de 0,25% le mois précédent, tandis que la BoE s’en tiendra probablement à ses forward guidances qui stipulent que l’attente de l’objectif de taux de chomage de 7% n’entrainera pas automatiquement une hausse du taux directeur.

Graphique de l’évolution de EUR/USD par rapport au taux directeur de la BCE :


Malgré les bruits de marché au sujet de la possibilité de voir la BCE instaurer un taux de dépôt négatif ou un nouveau LTRO au mois de décembre, les analystes interrogés pour ce rapport de prévision sont sceptiques à ce propos. « Considérant la baisse du taux directeur le mois dernier, et l’impact limité que cela a eu sur l’économie, je m’attends à ce que la BCE n’agisse pas ce mois ci » a déclaré Valeria Bednarik, tandis que Yohay Elam ajoute que « une autre action maintenant serait problématique pour les pays du Nord de l’Europe, notamment pour l’Allemagne qui pourrait s’y opposer. »

Albert Munoz rappelle que le problème de l’inflation excessivement basse dans la zone euro reste intact, et que le conseil des gouverneurs a les outils pour combattre ce phénomène, mais il n’anticipa pas une utilisation de ces outils pour l’instant, puisque « abaisser encore les taux pourrait suggérer que la BCE est très inquiète ce qui pèserait sur le sentiment des consommateurs, pénalisant la saison des achats de Noël. »

De ce fait, nous pouvons nous attendre à ce que Mario Draghi « mette en lumière le fait que la BCE considère d’autres actions dans un futur proche, donnant des indices au sujet d’un taux de dépôt négatif qui serait potentiellement instauré en janvier » selon l’opinion de Yohay Elam. De telles déclarations pèseraient sur EUR/USD sur le forex.

Pendant ce temps, le marché en attend encore moins de la BOE, qui a constamment défendu ses forward guidances et observé les récentes améliorations de l’économie du RU pour etre sur qu’elles sont durables. Jusqu’à ce que cette certitude soit acquise, la BoE devrait maintenir son taux et son QE à leurs niveaux actuels, « puisque cela n’aurait aucun sens de couper les ailes de la reprise à ce moment, » explique Albert Munoz.

Selon Ahmad Sweiss, « il faudra davantage de preuves d’une plus forte croissance de l’emploi au dernier trimestre avant que nous puissions suggérer que la banque va radicalement modifier ses forward guidances. »

La BOE et la BCE annonceront leurs décisions de politique monétaire le 5 décembre à 12h et 12h45(GMT) respectivement.

Vous pouvez retrouver tous les commentaires des experts ayant participé à ce rapport directement sur FXstreet.fr.