PFX fait le point avant la réunion de la Fed et la conférence de presse de Ben Bernanke

(ProfesseurForex.com) – La Fed va elle ou non baisser le QE? Tell est en effet la question à 1 million de dollar avant la réunion de la Réserve Fédérale…

Certains gouverneurs de la FED ont clairement laissé entendre qu’ils voteraient en faveur d’une réduction du QE dès demain. Parmi ces gouverneurs, nous trouvons ceux qui s’inquiètent d’un futur choc hyper-inflationniste et ceux qui estiment que l’économie US n’a plus besoin de béquille.

La croissance continue d’accélérer à vue d’œil et le taux de chômage est retombé à 7 %. On pourra toujours faire la fine bouche en se penchant plus en profondeur sur les chiffres (Si l’on retraite les chiffres de manière strict, le taux de chômage se situe plutôt au-dessus de 10% et concernant la croissance, la moitié de cette dernière au T3 provient d’une accumulation de stocks.

Autre bémol que nous pouvons aussi apporter au niveau du marché immobilier, largement à l’origine de la reprise économique US : Une partie significative des achats de logements le sont par des banques et des hedge Funds… Mais enfin, nous observons que la consommation a redémarré au cours du deuxième semestre 2013, ce qui permet de rester un minimum optimiste quant à la capacité de l’oncle Sam à effectivement remplir son rôle de moteur économique mondial.

Les gouverneurs sont bien conscients de ces contre-arguments et c’est sûrement pour cette raison que la FED prend son temps. Les traders pensent donc que la FED va donc attendre le premier trimestre pour voir si la tendance perdure où si au contraire les USA ne peuvent plus se passer de ses shoots de QE…

Sur une dette avoisinant les 17 000 Mds $, la FED en détient désormais plus de 2 000 Mds alors qu’elle n’en détenait que 500 Mds en décembre 2008. Sans parler des actifs adossés au marché immobilier qui ont également été achetés en masse.

Il est peut être temps d’arrêter de monétiser la dette en faisant marcher la planche à billets… En effet, rappelons que les LTRO sont des prêts à 3 ans alors que les QE sont une création monétaire qui ne reviendra pas dans les caisses de la FED.

Lorsque la FED cessera d’acheter la dette et que les investisseurs privés reprendront le flambeau, il est très probable que les taux d’emprunt remontent fortement. Le consensus pense que le taux à 10 ans retournera très rapidement à 3 % une fois que la première réduction du QE aura été annoncée. Si les taux bougent trop, cela risque de faire de la casse et obliger la FED à revenir à la charge… Dans un tel scénario, inutile de préciser que le Dollar va s’effondrer.

Soyons donc très attentifs car il y a une petite chance que la FED agisse dès décembre (peu probable selon nous). Même si la FED ne se jette pas à l’eau, il est probable que le discours de Ben Bernanke soit assez Hawkish pour que le Dollar en profite mais il faudra envoyer un signal « relativement » clair lors du discours.

Si Ben Bernanke donne l’impression que la décision appartient désormais à Janet Yellen en restant évasif, le Dollar pourrait en revanche en pâtir franchement. (Janet Yellen remplace Ben Bernanke fin janvier à la tête de la FED)

Il faudra aussi garder un œil sur les révisions des projections économiques auxquelles pourraient s’allier une modification des forward guidances. Notamment à propos du niveau de taux de chômage à partir duquel la FED devra se pencher sérieusement sur son taux directeur.

Il apparaît que les traders sont partagés sur ce que nous a réservé Ben Bernanke car EUR/USD reste autour de la MM100 sans qu’aucun camp ne parvienne à réellement imprimer sa marque avant le jour J.

Il faudra surveiller de près les bornes du canal 1.37-1.38 et en cas de cassure à la hausse, nous sommes d’avis d’en profiter pour entrer à la baisse car il est clair que ce n’est qu’une question de mois avant que la FED ne passe à l’action.

Si nous ne parvenons pas à vraiment tomber en-dessous des 1.37, il faudra s’attendre à ce que les haussiers reprennent le main relativement rapidement.

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés