USA – Fed : 4 conclusions à tirer en ce qui concerne la baisse du QE de la Fed suite au dernier rapport NFP sur l’emploi US

(ProfesseurForex.com) – Le dernier rapport NFP sur l’emploi US a été satisfaisant, avec 196k créations d’emplois, après 185k le mois précédent, et avec des révisions en hausse pour les chiffres des deux mois précédents. La taux de chômage est quant à lui redescendu à son niveau de 2008, à 7%.

Après ces bons chiffres, il convient de tirer des conclusions, notamment en ce qui concerne la potentielle baisse du QE de la Fed, étroitement liée à l’amélioration du marché du travail US :

1 – La baisse du QE est définitivement sur a table

Le renforcement des gains d’emplois prépare le terrain pour que la Fed réduise ses achats d’actifs (d’un montant de 85 Mds USD mensuels actuellement) ès décembre ou janvier. La situation actuelle du marché du travail est en effet bien meilleure qu’en septembre, lorsque la Fed avait surpris en ne réduisant finalement pas le QE après avoir préparé le marché à cette décision pendant plusieurs mois.

Les créations d’emplois ont atteint en moyenne de 193k sur les trois derniers mois. Lors de la publication du mois de septembre, cette moyenne n’était qu’à 143k. En ce qui concerne le taux de chômage, celui-ci est actuellement à 7%, contre 7,3% en août.

2 – Les marchés ont compris que réduction du QE n’est pas synonyme de resserrement monétaire

Depuis plusieurs mois, la Fed s’efforce de faire comprendre au marché que la réduction du QE ne marquera pas le début d’un cycle de resserrement monétaire, ce qui n’a pas été chose aisée, avec généralement des actions en baisse et des taux en hausse face à la perspective d’une réduction du QE.

Cela n’a pas été le cas vendredi, face à des chiffres de l’emploi qui ont clairement renforcée les probabilités d’une rapide réduction du QE. Les action US ont en effet progressé face à l’indicateur, et les taux n’ont quasiment pas réagit, ce qui prouve que le marché est prêt à une réduction du QE et a bien compris que la Fed ne compte pas accélérer le resserrement monétaire une fois le QE réduit.

3 – Il existe un débat au sein de la Fed en ce qui concerne le timing de la réduction du QE

Les officiels de la Fed devraient débattre lors de leur réunion des 17 et 18 décembre pour savoir si il faut réduire le QE immédiatement ou attendre la prochaine réunion des 28-29 janvier, la dernière réunion de Ben Bernanke en tant que patron de la réserve fédérale, ou même plus tard. Attendre permettrait à la Fed de confirmer son optimisme croissant au sujet de l’économie, et lui fournirait plus de temps pour finaliser sa stratégie de sortie du QE, et préparer le marché à la façon dont la Fed procèdera.

Certains membres de la Fed souhaiteraient qu’un montant total maximum soit définit pour le QE, plutôt que de lui laisser son caractère illimité, ce qui reviendrait au final à lui fixer une date limite, et pourrait permettre de ne pas a voir à réduire le QE immédiatement.

4 – Le dernier rapport NFP n’est pas si bon qu’il n’y paraît

Même si les création d’emploi se sont révélées satisfaisantes, il existe des points faibles dans le dernier rapport NFP. Le taux de chômage a en effet reculé à 7%, ce qui paraît être une bonne nouvelle, mais il faut souligner que cette baisse est essentiellement due à un nombre croissant de chômeurs qui quittent le marché du travail par découragement, et qui ne sont donc plus comptabilisés dans les statistiques du chômage.

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.