VIX : l’indice de la peur rebondit

(DailyFX.fr) - C'est aujourd'hui que le dernier FOMC de l'année va produire son compte-rendu et ses perspectives économiques pour les Etats-Unis. Ben Bernanke va-t-il prendre la responsabilité de réduire le Quantitative Easing 3 de la Fed ?

La véritable question n’est plus de savoir si le programme d’achat d’actifs, et notamment d’obligations du Trésor US, va être réduit car il sera réduit. Le tapering peut avoir lieu ce soir, lors du FOMC du 18 décembre, ou au premier trimestre 2014 (29 janvier, FOMC de la passation YELLEN/BERNANKE ou le 19 mars), ce phénomène est probablement déjà « pricé » par le marché avec une hausse de plus de 3% du Dollar US depuis le mois d’octobre et de 40 points de base du rendement obligataire à 10 ans de l’Etat fédéral US.

A partir de 20 heures ce soir, quand le compte-rendu sera publié 30 minutes avant le discours de Bernanke, le marché saura mais il faudra surtout être attentif aux détails, c’est-à-dire un calendrier éventuel de réduction du QE3 tout au long de l’année 2014 et l’état des lieux des objectifs macroéconomiques de la Fed.

La Fed va en effet dévoiler ses prévisions de croissance économique et d’inflation pour l’année 2014 et peut-être revoir ses objectifs macroéconomiques, en particulier le seuil d’inflation à la consommation de 2% ou les 6.5% pour le taux de chômage. Le véritable enjeu de ce soir est donc la lecture de la FED sur le dynamisme de la conjoncture économique américaine tout au long de l’automne, notamment le dynamisme de la consommation des ménages et des créations d’emplois. Cette appréciation permettra d’envisager la suite des évènements, en particulier le cycle des taux d’intérêt à court terme.

Si la Fed estime que les Etats-Unis tendent vers une croissance auto-entretenue, le QE3 entrera dans une période de réduction progressive, mais au fond, ce retour en autonomie de l’économie serait une bonne nouvelle, le tapering ne serait alors pas la fin du monde…pas la fin du monde pour la Fed mais pour le marché, l’interprétation peut être différente.

Ce dernier est habitué au soutien croissant de la Fed depuis 5 ans, une période de retrait serait une nouveauté réelle et psychologique. Il peut donc y avoir un décalage entre l’optimisme éventuel de la Fed et la contagion au marché, un décalage qui peut créer de la volatilité sur le marché. Sur le marché, j’observe pour le moment une stabilité du Dollar US et des taux longs aux Etats-Unis et sur les actions, le rebond technique se poursuit à mesure qu’approche la trêve des confiseurs.

Bémol, la volatilité implicite rebondit avec les indices, illustration que certains opérateurs commencent à se couvrir en achetant de la volatilité. Contre quoi se couvrent-ils ? ...

VIX - volatilité implicite du S&P500

Chandeliers journaliers

vix_tapering_18122013_body_VIX.png, VIX : l'indice de la peur rebondit

Par Vincent Ganne, Analyste Technique pour DailyFX.fr

Pour me contacter, écrivez à vganne@fxcm.fr

Suivez-moi sur Twitter : @VincentGanne

vix_tapering_18122013_body_DFXLogo.png, VIX : l'indice de la peur rebondit


original source