Les 5 questions majeures pour les marchés qui trouveront des réponses en 2014

(ProfesseurForex.com) – Les économistes s’attendent à ce que 2014 soit une année charnière. Voici quelques questions clef :

1) Les entreprises vont-elles se montrer plus optimistes ?

Une crise financière et économique dévastatrice a conduit les actionnaires et les présidents d’entreprises à être très prudents sur l’embauche où l’investissement dans de nouveaux équipements. Certains s’inquiètent de Washington où sur le reste du monde. D’autres pensent que les consommateurs vont maintenir leurs lentes mais stables dépenses, en ne puisant pas beaucoup dans leur épargne.

2) Est-ce que la tentative de trêve à Washington va durer ?

L’accord obtenu au Congrès US sur le budget apparaît difficilement comme l’événement tant recherché qui va booster la confiance. Mais au moins, le risque de voir une césure profonde risquant de faire dérailler la reprise économique US semble avoir disparu. Mais le plafond de la dette arrive à grand pas (fin février)…

3) Est-ce que la FED va continuer à réduire le QE de manière graduelle ?

La FED a laissé entendre que la QE serait réduit continuellement au cours de l’année 2014. Le plan est de réduire de 10 Mds $ le QE (85 Mds $ mensuels depuis fin 2012) à chaque réunion du FOMC jusqu’à ce que ce dernier prenne fin.

Mais Ben Bernanke a déclaré lors de sa dernière conférence de presse que la FED n’est pas satisfaite de la croissance actuelle et qu’elle ne comprend pas pourquoi la reprise est si lente.

La FED a passé les 6 dernier mois de 2013 a préparer le terrain pour la réduction du QE, frustrant les marchés à chaque réunion voyant que la FED ne se jetait pas à l’eau. Nous avons maintenant enclenché la première phase. Même si la réduction du QE est très graduelle, la FED pourrait passer le plus clair de son temps en 2014 à assurer que le taux directeur sera rehaussé plus tard que début 2015, ce qui apparaît être le bon timing d’après les perspetives économiques actuelles.

4) Est-ce que le marché immobilier va s’ajuster facilement à l’anticipation de l’augmentation du taux directeur ?

Le marché immobilier a entamé 2013 en forte hausse avant de ralentir en fin d’année, notamment à cause des inquiétudes vis-à-vis d’une hausse des taux d’emprunt hypothécaires, des problèmes d’offre et autres.

Les ventes de logements existants ont glissé tous les mois depuis juillet d’après la National Association of Realtors. Cela coïncide avec la hausse des taux d’emprunt suite à l’annonce de la FED concernant la réduction du QE.

Certains économistes s’attendent à ce que taux d’emprunt hypothécaire à 30 ans atteigne 5.5 % d’ici fin 2014, contre 4.5 % l’année précédente et 3.5 % début 2013. C’est une forte hausse au cours d’une courte période et cela est à surveiller de près étant donné qu’une bonne partie de la reprise économique US s’est appuyée sur le marché immobilier en 2013.

5) Est-ce que le reste du monde va coopérer ?

Lorsque la reprise économique s’est enclenchée aux USA, les autre régions du monde ont commencé à avoir du mal, chacun à sa propre façon.

L’Europe a fait face à la crise de la dette. Le Japon à une catastrophe naturelle et nucléaire. Les pays émergents ont perdu de leur superbe. Les crises politique allant d’Italie à la Thaïlande en passant par l’Égypte ont réduit les perspectives de croissance mondiale.

Les vulnérabilités n’ont pas disparu alors que nous entamons 2014 mais il y a plus d’optimisme. Les perspectives de croissance relativement stables doivent perdurer si 2014 est effectivement l’année que les Américains ont espéré depuis le début de al reprise.

Copyright (c) 2014 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés