Forex – EUR/USD : La baisse de l’inflation ne pèse pas sur l’Euro

(ProfesseurForex.com) – EUR/USD est allé marquer un léger nouveau plus haut ce matin, dans le sillage des chiffres d’inflation de la zone Euro. Mais le mouvement est plutôt timide, laissant penser que les haussiers sont assez craintifs en ce début d’année.

L’Euro profite des ventes au détail Allemandes (+1.6 % m/m) qui affichent la meilleure performance mensuelle depuis près de deux ans si l’on met de côté le pic du mois de mars. Mais une tendance est encore loin de se dégager puisque ce bon chiffre fait suite à 5 mois dans le rouge.

Toutefois, c’est bien l’inflation qui a permis de marquer un nouveau plus haut. 0.8 % contre 0.9 % anticipé et précédemment. Il s’agit de l’estimation préliminaire pour le mois de décembre. Hors énergie et alimentation, l’inflation s’établit en hausse de 0.7 % d’une année sur l’autre. Là aussi, nous sommes en-dessous du consensus.

EUR/USD monte paradoxalement sur cette statistique qui reste la donnée économique théoriquement la plus importante au sein de la Zone Euro. En effet, le mandat « unique » de la BCE est de maintenir l’inflation en-dessous mais proche de 2 %. Nous sommes désormais plus près de la déflation que de l’objectif de la BCE… Ce qui a incité la BCE à abaisser son taux directeur en novembre dernier.

Toutefois nous n’observons pas de baisse sur EUR/USD car la BCE, avec un taux directeur déjà à 0.25 %, ne peut plus faire grand chose pour combattre les tensions déflationnistes, si ce n’est faire marcher la planche à billets… Ce que l’Allemagne rechigne à faire.

Tous les yeux vont se tourner vers Mario Draghi ce Jeudi. Les marchés veulent savoir ce que peut faire la BCE pour stimuler l’offre de crédit et préserver la croissance fragile qui semble s’amorcer en Europe (et par la même occasion éviter une scénario déflationniste..). Le marché attend entre autres, que la Cour Constitutionnelle Allemande adoube le programme OMT qui permettrait d’effectivement mettre en place un QE à l’américaine.

Notons aussi que le chômage recule légèrement en Allemagne, un autre facteur à mettre dans la balance pour expliquer la hausse de EUR/USD ce matin.

D’un point de vue graphique, remarquons que la MM100 n’est plus très loin et que nous allons probablement toucher ce seuil avant de voir la paire s’activer un peu plus, même si la volatilité risque de rester faible en attendant Mario Draghi.

Soyons attentifs à la balance commerciale US (dont le déficit se résorbe peu à peu depuis quelques temps, une tendance à surveiller de près) ainsi qu’au discours du gouverneur Rosengren (FED).

La paire évolue actuellement autour de 1.3645 sur le forex.

  • Graphique horaire

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés