FOREX: Stratégie PFX EUR/USD pour la semaine du 06 janvier

(ProfesseurForex.com) – Nous entamons la première semaine de trading entière de l’année avec le squeeze impressionnant que nous avons pu observer en fin d’année dernière toujours sur les écrans. Un squeeze qui a très probablement donné l’occasion aux big guns de se placer à la baisse sur EUR/USD à bon compte. Des positions baissières qui ne seront probablement débouclées en partie que lorsque que nous atteindrons les 1.33, 1.30 et potentiellement 1.27, un seuil qui est l’objectif pour 2014 de quelques banques.

Chez PFX nous pensons également que 2014 sera l’année du Dollar et que l’orientation de la politique monétaire de la FED jouera un grand rôle (Et peut être même celle de la BCE). En effet, sauf ralentissement économique surprise, la FED va continuer de réduire son QE après avoir déjà décidé de le diminuer de 10 Mds $ au mois de décembre (75 Mds $ mensuel à partir de maintenant contre 85 Mds $ auparavant). A chaque fois que la FED réduira de nouveau son QE (fort possible au moins une fois tous les deux mois), EUR/USD devrait perdre une cinquantaine de pips mais méfiance car si la FED décide de patienter pour la prochaine réduction du QE, il y aura matière à observer un rebond sur EUR/USD. Sans parler du fait que le plafond de la dette approche de nouveau à grand pas et qu’en cas de nouveau psychodrame au Congrès US, il y aura là aussi matière à observer un recul du Dollar.

Du côté de l’Europe maintenant. Il y a des motifs d’incertitude à l’horizon car nous avons les élections Européennes qui approchent dans un contexte où le chômage reste au plus haut en Europe. Les partis d’extrême pourraient faire une percée, ce qui pourrait fortement compliquer la tâche au niveau de la nomination du nouveau président de la commission Européenne et de l’union bancaire. De tels délais pourraient peser sur l’Euro. En effet, si les stress test de la BCE montrent que les banques Européennes sont chancelantes… L’Euro en souffrira car nous observerons de nouveau des discussions houleuses au sein du conseil Européen et de l’Eurogroupe.

Rappelons aussi que la Cour constitutionnelle Allemande doit toujours se prononcer sur la légitimité du programme d’achat de dette de la BCE (OMT). En cas de refus, les taux d’emprunt Européens pourraient en souffrir fortement et par extension, l’Euro aussi.

Finissons par souligner que la BCE pourrait être forcée à agir via un nouveau LTRO, voir une activation du programme OMT ou encore un taux de rémunération des dépôts négatif si les pressions déflationnistes se font plus insistantes.

Le marché, pour le moment, a décidé de trader la divergence entre la politique monétaire de la FED et de la BCE (et de la BoJ). Si la FED continue de réduire son QE à un rythme soutenu et que la BCE venait à assouplir davantage sa politique monétaire à cause de l’inflation (mais aussi à cause de la faiblesse de la croissance et la hausse du chômage), EUR/USD devrait baisser.

C’est notre pari pour le premier trimestre 2014 en attendant d’observer les événements que nous avons souligné.

Les traders seront concentrés cette semaine sur la conférence de presse de Mario Draghi. Mais aussi sur le rapport de création d’emplois NFP, les minutes du FOMC ou encore les discours des différents gouverneurs de la FED (5 au total cette semaine).

Nous pensons qu’il y a de la place pour que EUR/USD remonte en première intention cette semaine, en direction de la MM100 mais le rebond sera l’occasion de passer à la vente dans notre stratégie.

Vente EUR/USD sur 1.3660, objectif 1.35, stop loss 1.37.

Bonne année  à tous nos lecteurs !

  • Graphique hebdomadaire

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés