La Cour Constitutionnelle Allemande pourrait reporter au mois d’avril son verdict sur le QE de la BCE

(ProfesseurForex.com) – Le débat à propos du blocage du programme OMT par la Cour Constitutionnelle Allemande refait surface et il se murmure (d’après la presse Allemande Frankfurter Rundschau newspaper) que le verdict va être reporté au mois d’avril…

Apparemment, les 8 « sages » auraient « d’intenses différences d’opinion »…

Sans un aval de la Cour Constitutionnelle Allemande, il y a de grandes chances que la Bundesbank n’ait pas l’autorisation de participer au programme OMT qui a été annoncé par Mario Draghi il y a de nombreux mois déjà…

La Cour Constitutionnelle Allemande n’a pas autorité sur la BCE qui est indépendante (le conseil Européen et la Cour de Justice Européenne en ont probablement un peu plus…) mais elle l’a sur la Bundesbank. Et sans la participation de cette dernière au programme OMT, la crédibilité de ce dernier pourrait sérieusement être questionnée…

Conséquence : les taux d’emprunt des pays en difficulté pourraient fortement remonter, ravivant la crise de la dette dans la Zone, avec très probablement un retour en récession dans la Zone Euro…

Car rappelons le, les taux d’emprunt baissent mais restent insoutenables pour deux des quatre plus grandes économies de la Zone Euro (Italie et Espagne). La BCE souhaite porter un coup fatal à la spéculation sur la dette des états de la Zone Euro en achetant cette dette qui a perdu beaucoup de sa valeur d’échange, un QE en quelque sorte. Cela permettrait de faire baisser un peu plus les taux d’emprunt toujours assez douloureux pour certains pays (ce qui petit à petit, augmente le service de la dette, ruinant les efforts de consolidation budgétaire) et surtout, de changer complètement le visage des Bilans des banques Européennes. Avec cet argent frais, les banques pourraient enfin augmenter leur offre de crédit et ainsi donner de véritables couleurs à la reprise économique et l’emploi Européen, lamentablement à la traîne comparé aux USA..

Rappelons que la BCE conduit actuellement un audit bancaire qui doit se terminer en fin d’année et déboucher très certainement sur des recapitalisations voir des liquidations bancaires… Inutile de rappeler ce qu’il s’est passé à Chypre et en Grèce avec les comptes supérieurs à 100 000 euros…

Le fait est que sans une activation du programme OMT (achats d’actifs, ou autrement dit, achat de dette souveraine auprès des banques, un QE quoi), les autres outils de la BCE semblent peu convaincants…

Il reste une seule cartouche au niveau du taux directeur, et une autre via le taux de rémunérations des dépôts (le fameux taux négatif). Mais enfin, si les banques ne veulent pas prêter davantage, préférant consolider leur bilan en vue de l’audit bancaire, agir sur les taux directeurs ne changera probablement rien.

D’autre part, un nouveau LTRO rendrait inutile l’audit bancaire. Quel est l’intérêt de conduire un audit bancaire avec pour objectif notamment de trouver les vilains canards si des liquidités illimitées sont de nouveaux proposées aux banques afin de justement éviter les faillites bancaires ?…

Soulignons également que le fonds commun de résolution des crises bancaires (UNION BANCAIRE) ne sera pas sur pied avant 10 ans en l’état actuel des choses… Espérons que d’ici là, le MES sera autorisé à recapitaliser les banques DIRECTEMENT (cad sans que l’état concerné, donc le contribuable, doit mettre la main à la patte).

Sur PFX, notre avis baissier sur EUR/USD est largement lié à une anticipation de nouvel assouplissement monétaire, notamment via le programme OMT. Si il faut attendre avril, il y a des chances que l’Euro monte d’ici là. A moins que la BCE utilise ses dernières munitions…

PS : La différence entre un QE à l’Américaine où à la Japonaise et le programme OMT, c’est que les maturités des actifs rachetés ne pourront dépasser 3 ans et que ces achats devront être « stérilisés » cad que des liquidités seront théoriquement drainées autre-part. La Grande différence est donc que la création monétaire doit être détruite bien plus rapidement qu’avec un QE. Mais l’on observe depuis de nombreux mois que la BCE a déjà du mal à stériliser les achats de la version 1.0 du programme OMT, le bien nommé programme SMP, souvenez-vous, lorsque Jean-Claude Trichet était encore à la tête de la BCE. Environ 220 Mds de dette avait alors été rachetés aux banques Grecques, Italiennes, Espagnoles et Portugaises.

Copyright (c) 2014 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés