L’avis des banques – EUR : Morgan Stanley estime qu’en l’absence d’assouplissement monétaire de la part de la BCE, une diminution de l’appétit pour le risque est nécessaire pour que l’Euro se retrouve sous pression

(ProfesseurForex.com) – Etant donné qu’un assouplissement agressif de la part de la BCE est peu probable dans un future proche, il va être nécessaire d’observer un déclin au niveau de l’appétit pour le risque pour que l’Euro baisse significativement déclare Morgan Stanley. Voici les arguments :

- La hausse des taux réels dans la Zone Euro a boosté l’excédent de la balance courante via leur effet sur l’épargne.

- Les banques consolident leur Bilan face à la désinflation et sont dans l’incapacité de recycler l’excédent de la balance courante

- Toutefois, les flux du marché monétaire, qui représentent ¼ des flux entrant dans la Zone Euro, sont très sensibles et s’inversent facilement

- Les flux liés aux investissement sur les bourses, qui représente 50 % des flux entrant dans la Zone Euro, dépendent d’un fort appétit pour le risque

- Les flux liés aux investissement dans la dette sont moins dominants dans la Zone Euro, la dette de la Zone Euro devient de moins en moins attractive.

Ainsi, à moins que la BCE ne mette en place une politique monétaire agressive qui pèsera sur l’Euro via l’augmentation de son Bilan, une baisse de l’appétit pour le risque est nécessaire pour que l’Euro se retrouve sous pression.

Copyright (c) 2014 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés