L’avis des banques – EUR/USD : La paire est prise entre deux feux mais Morgan Stanley estime que cette année sera différente

(ProfesseurForex.com) –  Hans Redeker, responsable des stratégies forex à Morgan Stanley, a déclaré ceci lors d’une interview.

« Economiquement, l’euro sera pris en sandwich entre une Zone Euro en berne et des Etats-Unis affichant une performance plus solide. L’euro n’a jamais sérieusement remis en question le rôle de devise de réserve du dollar, et le monde entier est donc resté dépendant de la valorisation et du coût de financement en dollar, ces deux derniers points n’ayant presque aucune pertinence pour l’euro en Asie ou en Amérique Latine. En conséquence, les pressions internationales pesant sur les épaules de la Fed afin qu’elle reste accommodante peuvent devenir problématiques, alors qu’il est peu probable que la BCE doivent faire face à une demande sérieuse des dirigeants européens afin d’abaisser les taux d’intérêts ou d’augmenter la taille de son bilan.

Cependant, des différenciations doivent être faites avec l’année dernière. Premièrement, les marchés de dettes européens sont devenus moins attractifs pour les investisseurs étrangers. L’année dernière, certains de ces marchés ont afficher des rendements élevés, en accord avec l’augmentation de volatilité, ceci ayant attiré des gérants de portefeuille japonais. En revanche, les rendements ajustés du risque de ces obligations sont désormais moins favorable pour l’euro.

Deuxièmement, l’euro a bénéficié de soutient de la part des banques européennes, ayant réduits le montant de leurs actifs étrangers et leur exposition sur les devise en prévision de l »examen de la qualité de leur actifs (AQR). Au même moment, les dérivés européens ont effectué une incroyable poussée à la hausse.

De façon intéressante, il est à noter que les banques de la périphérie ont acheté de façon agressive des obligations souveraines en ce début d’année, signalant que la préparation des bilans en vue de l’AQR n’est que temporaire.  En conséquence, le soutien offert à l’EUR/USD fin 2013 devrait disparaitre, et la paire devrait effectuer un déclin en accord avec les différentiels de taux d’intérêts. »

Copyright (c) 2014 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.