L’avis des banques – EUR/USD : Nordea donne les grandes lignes à suivre de la situation actuelle

(ProfesseurForex.com) –  Aurelija Augulyte, analyste senior à Nordea, a déclaré ceci lors d’une interview.

« Qu’on le veuille ou non, le taux d’emploi ne soutient pas l’accélération de la réduction du QE de la Fed (actuellement à 10 Mds par mois), et laisse de nombreux optimistes espérer une révision importante le moins le moins prochain (l’inflation restant la principale préoccupation de la Fed à l’heure actuelle). Juste à temps, l’indice IPC américain sera publié cette semaine : le consensus s’attend à une hausse de 0,3% en base annuel.

A l’heure actuelle, le cœur de l’inflation se situe dans les services, en particulier la location (50% du cœur des services), aucune pression n’étant observable du côté des biens. Avec des attentes optimistes de façon générale envers l’économie américaine, et un indice des surprises des données macro-économiques le plus haut du G10, il en faudra peu pour tirer le dollar vers le bas, une inflation ou des ventes au détails en baisse pouvant faire l’affaire.

Concernant la Zone Euro, selon Draghi, des éléments défavorables pour la croissance se situe du côté du prix des matières premières si leurs prix respectifs venaient à augmenter. Les données cycliques continuent quant à elles de s’améliorer (indices PMI, production industriel, ventes au détail et sentiment de confiance) et les attentes inflationnistes sont stables (ce que la BCE apprécie particulièrement.

Nous recommandons de surveiller les taux des marchés monétaires se normaliser, du fait de l’évacuation de l’excès de liquidité, ce qui a poussé l’euro à la baisse au cours de l’année, cet excès étant en train d’être absorbé par des opérations régulières.

Nous recommandons de rester long sur l’EUR/USD en visant 1,3850 puis 1,40. »

Copyright (c) 2014 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.