L’avis des banques – NZD/USD : Barclays et le Crédit Agricole donnent leurs avis sur la paire pour l’année 2014

(ProfesseurForex.com) – Voici les perspectives et prévisions de Barclays et du Crédit Agricole concernant le NZD/USD en 2014.

Barclays : « Le NZD va probablement faire l’objet de pressions baissières du fait que la RBNZ porte une jugement négatif sur les attentes du marché en matières d’augmentation des taux au 1° trimestre 2014. La cotation du marché sous-entend une probabilité à 50% que ma RBNZ entamera son cycle de resserrement monétaire en Janvier 2014, ceci se manifestant à travers une hausse de 25 pbs de son taux directeur, ce qui est plus tôt qu’anticipé (2° trimestre 2014).

De plus, les données montrent que les spéculateurs sont fortement positionnés long sur la paire, ce qui suggère un mouvement baissier prolongé. Le ralentissement anticipé de la croissance chinoise et australienne en 2014, les deux pays représentant 40% des exportations néo-zélandaises, devraient peser sur le NZD, le tout dans un contexte de renforcement du dollar. Cependant, la forte croissance économique de la Nouvelle-Zélande devrait permettre de contrebalancer.

Prévision fin 2014 : 0,75. »

Crédit Agricole : « Les anticipations concernant le resserrement de la RBNZ devrait avoir un impact positif sur le NZD. Ceci mis de côté, les flux des portefeuilles devraient probablement augmenter les gains du NZD/USD et une issue stable face à l’AUD. Malgré l’amélioration des données américaines, le NZD devrait continuer à bien performer en 2014, la devise étant conduite par les anticipations du resserrement monétaire et d’une influence commerciale positive.  Les taux court terme suggère également que le pays reste une zone attractive pour l’année à venir.

Pour des raisons similaires, nous nous attendons à ce que les flux entrants au Japon se maintiennent, le tout étant conduit par l’attitude de la BoJ. Les récentes nouvelles concernant la loi chinoise de l’enfant unique auront un impact positif sur les exportations de la Nouvelle-Zélande. Les effets devraient être d’ailleurs pleinement perçus au cours du 1° trimestre 2014, ce qui à son tour semble montrer que le pays est probablement en chemin pour générer un excédent commercial au cours du premier semestre 2014. A contrario, les flux de portefeuille devraient peser sur la balance commerciale, en particulier les flux liés aux actions, ce qui devrait limiter les gains du BZD/USD en 2014.

Prévision fin 2014 : 0,84. »

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.