Plafond de la dette: Les USA risqueront à nouveau un défaut de paiement dès le 7 février

(ProfesseurForex.com) – Le secrétaire au Trésor Américain, Mr Jack Lew, continue d’agiter le spectre du défaut de paiement en envoyant une lettre au congrès pour prévenir les députés que les mesures exceptionnelles de financement qui devaient durer jusqu’à début mars seront épuisées plus tôt que prévu.

D’après l’estimation la plus récente, nous pensons que le Trésor risque d’avoir épuisé ces mesures à la fin février (…) Le mieux serait que le Congrès agisse avant le 7 février pour assurer un financement en bonne et due forme du gouvernement. »

Nouvelle deadline : Dans deux semaines…

Conclusions, Jack Lew annonce une date limite assez poreuse qui laisse penser que les députés ne se priveront pas de la dépasser…

Rappelons que le débat a été houleux et que les USA ont frôlé le défaut de paiement en raison de l’entêtement des républicains et démocrates autour de ObamaCare, le programme de sécurité sociale pour tous. Un point qui n’a toujours pas été réglé et qui sera de nouveau sur le devant de la scène très bientôt…

Les députés avaient finalement opter pour un compromis sur le plafond de la dette après 15 jours de shutdown. Le compromis consistait à une hausse du plafond de la dette de 17.351 Mds $, permettant de tenir jusqu’au 7 février.

Mais cette fois, il sera difficile de jouer la montre car le mois de février est le mois des remboursements d’impôts aux contribuables Américains, d’où la sortie de Jack Lew sur le peu de marge de manœuvre en cas de nouvelle guerre des tranchées au Congrès US.

Les impôts sur le revenu américain sont prélevés à la source tout au long de l’année et, en février, l’Etat rembourse le trop perçu. En février 2013, l’Etat avait ainsi déboursé 230 milliards de dollars au lieu de 45 milliards pour un mois ordinaire. Or, en raison du dernier « shutdown », les remboursements seront particulièrement concentrés après la semaine du 7 février car « la saison des déclarations d’impôts a été retardée par la fermeture des services administratifs », indique le Trésor.

Etant donné que républicains et démocrates se sont entendus sur un budget d’environ 1100 milliards, permettant de faire fonctionner l’administration US jusqu’en septembre, il n’y aura pas de nouveau ShutDown mais le risque bien plus grand d’un défaut reste bien vivace.

EUR/USD pourrait s’appuyer sur l’échec des baissiers sur les 1.35 pour faire remonter EUR/USD à mesure que le débat va revenir sur le devant de la scène dans les médias. A bon entendeur…

Copyright (c) 2014 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés