USA : Le taux de chômage tombe à 6.7 % mais les NFP sont très loin du consensus

(ProfesseurForex.com) – Les créations d’emplois sont décevantes alors que le rapport ADP laissait entrevoir un bon chiffre aujourd’hui. Encore une fois, nous comprenons pourquoi le rapport ADP a de moins en moins d’influence tant il est souvent à côté de la plaque.

Seulement 74 000 créations d’emplois contre 197 000 anticipé. Toutefois, notons que le chiffre du mois précédent est révisé en forte hausse à 241 000 créations d’emplois contre 203 000 précédemment estimé.

NFP : 87K dans le secteur privé contre 200 K anticipé

NFP : 9K dans le secteur manufacturier contre 15K anticipé

A moins que ces chiffres ne soient révisés à la hausse le mois prochain, les USA auront créé moins de jobs cette année qu’en 2012.

Autre facteur qui après coup permet à EUR/USD de tergiverser, le taux de chômage qui recule à 6.7 % ! Contre 7 % anticipé et précédemment. Notons toutefois que le taux de participation (po active) recule de 63 % à 62.8 %. Autrement dit, la baisse du taux de chômage est presque entièrement liée à la baisse du taux de participation qui est au plus bas depuis 35 ans..

Nous ne sommes plus qu’à 0.2 % du seuil qui devrait théoriquement inciter la FED à sérieusement relever son taux directeur alors que cela est plutôt prévu pour fin 2015…

Sur le forex, le NFP incite plutôt les traders à shorter le Dollar mais soyons vigilants, nombreux sont ceux qui vont profiter du rebond pour se placer à la baisse. Toutefois, la baisse du taux de chômage, même si « artificielle » n’est pas anodine et pourrait inciter la FED à renforcer sa forward guidance, ce qui serait baissier pour le Dollar. Ou bien on peut penser que le jour de la hausse du taux directeur vient juste de se rapprocher significativement, ce qui est haussier pour le Dollar… Choisissez votre camp.. et rappelez vous que certains gouverneurs ont demandé à ce que ce fameux seuil de taux de chômage déclencheur de la hausse du taux directeur (forward guidance) soit abaissé, d’après les dernières minutes du FOMC…

EUR/USD a peut être encore un peu de terrain à gagner à la hausse mais gardons à l’esprit que la FED devra observer plus qu’un mois de pauvres NFP pour mettre en stand by le processus de réduction du QE.

Enfin, soulignons que la tempête glaciale qui s’est abattue récemment sur les USA devrait être à l’origine de ce mauvais rapport NFP.

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés